Cette fois, Lucas Paqueta ne s'est pas retrouvé au cœur de la polémique. Il y a quinze jours, son exclusion lors du choc opposant Lyon à Marseille (1-1) avait poussé ses dirigeants à s'en prendre à l'arbitrage, et le tout avait quelque peu occulté la performance très médiocre des Gones. Ce vendredi soir, à Reims (1-1) dans le cadre de la 29e journée de Ligue 1, le Brésilien a de nouveau provoqué une action litigieuse, cette fois-ci dans la surface adverse, en tentant de protéger la ballon à la réception d'une passe d'un coéquipier. Le Brésilien était alors au duel avec Thomas Foket et les deux hommes se sont écroulés.
Sûr de lui, l'arbitre de la rencontre, Jérôme Brisard, n'a pas bronché, ni même consulté l'assistance vidéo. Ce malgré les réclamations du banc lyonnais et d'un Rudi Garcia hors de lui. "Il y a des penalties qui ont été sifflés pour moins que ça, a assuré Anthony Lopes après la rencontre, sur Canal+. J'aurais aimé que Mr. Brisard aille au moins voir l'action à la VAR."
Ligue 1
"Protéger mes proches" : Ouvrard, directeur général de l'OM, quitte le club
12/03/2021 À 20:45

"Navas arrête un penalty, fait un arrêt énorme mais son match n'est pas exceptionnel"

Sur ce sujet, une fois n'est pas coutume, le gardien portugais a été plus loquace que son entraîneur : "Je n'ai rien à commenter sur les décisions arbitrales", a simplement lâché le technicien rhodanien. L'OL semble comprendre que le mal est plus profond qu'une supposée injustice arbitrale. A Reims comme à de trop nombreuses reprises ces dernières semaines, les Lyonnais ont manqué de maîtrise pour espérer mieux. Surtout en première période.

Occasion de break pour Lille et le PSG

"Ce match nul c'est la sanction de notre première période, a admis Garcia en conférence de presse. Elle n'est pas digne d'une équipe qui vise la Ligue des champions. J'ai fait 3 changements à la pause mais j'aurais pu en faire 11... Il faut que ça nous serve de leçon et que l'on joue des matches complets, au niveau de la deuxième période." Même son de cloche pour le portier portugais : "Sur la première période, on ne mérite pas la victoire même si on est bien revenus ensuite."

Pourra-t-on échapper à une vague Mbappé-Haaland ? "Attention au raccourci marketing"

Mais au moins, Lyon a le mérite de s'accrocher. Ce vendredi soir, les Gones ont arraché le nul dans le temps additionnel, une semaine après avoir dû patienter jusqu'au dernier quart d'heure du match face à Rennes pour s'imposer (1-0).
Mais une victoire de Lille (qui affronte Monaco) et du PSG (qui reçoit Nantes) dimanche leur offrirait un break. Et le week-end prochain, l'OL recevra le champion de France en titre. Et si d'ici-là, ils ne retrouvent pas les ingrédients qui avaient fait leur succès en première partie de saison, les hommes de Rudi Garcia n'auront plus d'excuse.

Qui veut encore de Ronaldo ?

Ligue 1
Verratti évoque l'avenir de Mbappé et Neymar : "Je parle toujours avec eux..."
12/03/2021 À 18:09
Ligue 1
Fin du feuilleton : Di Maria prolonge avec le PSG jusqu'en 2022
12/03/2021 À 17:07