La majorité au premier tour pour Burak Yilmaz ! Il n’est pas habituel qu’un joueur récolte plus de la moitié des suffrages, mais l’excellente prestation du buteur lillois face à Lens (3-0) lors de la 36e journée n'a laissé aucune place au doute. Auteur d’un doublé dans le Derby du Nord, dont une superbe frappe du pied gauche en pleine lucarne, le Turc s’adjuge ainsi 57% des votes et ne cesse de rapprocher le LOSC du titre en Ligue 1.
Juste derrière, on retrouve deux joueurs qui auraient également pu prétendre au titre de meilleur joueur de la 36e journée. À commencer par Ludovic Blas, dauphin de Yilmaz avec 15% des suffrages, logiquement mis en lumière suite à une nouvelle prestation de haute volée face à Bordeaux (3-0), laquelle permet à Nantes de continuer à croire au maintien. Bruno Guimaraes, qui s’est offert un premier doublé avec l’OL, complète le podium.

Pourquoi ils étaient nommés

Ligue 1
Pour Galtier, Létang montre encore les crocs : "On ne vient pas s’essuyer les pieds sur le LOSC"
IL Y A UN JOUR
Burak Yilmaz (Lille) : Encore un match de champion pour l’attaquant lillois. En mission pour le titre, Yilmaz n’a fait qu’une bouchée de Lens (3-0) vendredi lors du Derby du Nord. À son actif, un penalty transformé et un missile déclenché du pied gauche depuis les 25 mètres (!) pour faire le break. Fort comme un Turc.
Ludovic Blas (Nantes) : Un joueur qui n’a absolument rien à faire en Ligue 2. Le milieu de terrain nantais l’a une nouvelle fois prouvé face à Bordeaux (3-0) avec une prestation de haute volée. À l’image de son rush sur le côté gauche pour trouver Coulibaly, auteur du premier but de la rencontre. Si le FCN se maintient, il pourra remercier Blas.

Ludovic Blas, buteur lors du match opposant Brest à Nantes, le 2 mai 2021, en Ligue 1

Crédit: Getty Images

Etienne Green (ASSE) : Le jeune gardien des Verts s’est montré décisif au moment où il le fallait contre l'OM (1-0). S’il s’est fait peur sur une sortie ratée en première période, Green s’est parfaitement rattrapé, notamment grâce à une belle parade face à Benedetto en fin de match.
Bruno Guimaraes (Lyon) : Et un premier doublé pour Guimaraes avec les Gones ! De retour dans le XI face à Lorient (4-1), le Brésilien avait à coeur de réaliser un grand match, et il l’a fait. Malgré quelques pertes de balles dangereuses, il s’est fait justice tout seul sur penalty avant de dribbler le gardien adverse pour inscrire le 4e but de son équipe.
Gaetan Laborde (Montpellier) : Son duo avec Delort est tout simplement impressionnant. Auteurs des trois buts montpelliérains du match face à Strasbourg (victoire 3-2), les deux hommes restent décisifs jusqu’au bout. Mais celui qui a tiré son épingle du jeu ce dimanche, c’est bien Laborde. Avec un doublé dont un retourné acrobatique magnifique, l’attaquant de 27 ans était en feu.
Zinedine Ferhat (Nîmes) : L’Algérien est une grosse satisfaction au coeur de la saison compliquée des Crocos. Décisif par deux fois (un but et un pénalty obtenu) face à Metz (3-0), le 3e meilleur passeur de Ligue 1 sera l’un des joueurs à applaudir si Nîmes réussit l’exploit de se sauver.
Angelo Fulgini (Angers) : Comme un symbole. De retour de blessure, le milieu de 24 ans s’est montré décisif (un but, une passe) lors de la victoire des siens face à Dijon (3-0). Une victoire qui assure le maintien aux Angevins, qui peuvent le remercier pour sa (très) belle saison.

Angelo Fulgini (Angers) face à Metz

Crédit: Getty Images

Alexis Claude-Maurice (Nice) : On découvre le Claude-Maurice qu’on attendait lors de son arrivée. Inspiré, l’international espoirs a réalisé un match parfait face à Brest (victoire 3-2) en délivrant trois passes décisives, une première dans sa carrière.
Eliot Matazo (Monaco) : Un premier but chez les professionnels et une victoire à la clé, le Belge de 19 ans a vécu une très belle après-midi à Reims (1-0). Au four et au moulin sur sa réalisation, il aurait pu doubler la mise quelques minutes plus tard mais il s’est emmêlé les pinceaux. Une belle promesse pour le futur.
Flavien Tait (Rennes) : Quel match ! Particulièrement à l’aise dans l’entr-jeu (13 ballons récupérés), il s’est notamment montré précieux dans la relance. Sa frappe, stoppée par Navas, dans le temps additionnel aurait pu changer le visage de ce match (1-1) et le destin des rennais dans la course à l’Europe.
QUI EST LE MEILLEUR JOUEUR DE LA 36E JOURNÉE ?
Qui succèdera à Dimitri Payet ? La saison dernière, vous avez élu le numéro 10 de l’Olympique de Marseille meilleur joueur de Ligue 1. Le Réunionnais remet donc son titre en jeu. Nouveauté pour cet exercice 2020-2021 : l’intégralité des joueurs sélectionnés empochera des points (15 points pour le 1er, 10 pour le 2e, 8 pour le 3e, 7 pour le 4e, 6 pour le 5e, 5 pour le 6e, 4 pour le 7e, 3 pour le 8e, 2 pour le 9e, 1 pour le 10e.
Ligue 1
Money-time dans le dossier Hakimi : le PSG proche de boucler son arrivée pour 70 millions
HIER À 14:29
Ligue 1
Et maintenant, direction le PSG ? Sergio Ramos l'aurait annoncé à ses anciens coéquipiers !
HIER À 21:01