Christophe Galtier se sent "très bien" à Lille. Mais l'entraîneur ne pense pas y rester sept ou huit ans. C'est en tout cas ce que le coach, leader de Ligue 1 avec son club, a déclaré dans un entretien à l'AFP, renvoyant son avenir à une discussion avec le Losc d'ici la "fin de saison". "Il n'y a pas du tout de lassitude, je ne me sens très bien ici. Mais je pense que je ne ferai pas sept ou huit ans comme à Saint-Etienne", a déclaré le technicien marseillais, resté sept ans et demi sur le banc stéphanois avant de rejoindre Lille en 2017.

"Au Parc des Princes, le PSG ne pourra pas se permettre le même scenario"

"On est déjà à trois ans et demi et un nouveau projet c'est repartir pour quelques années, c'est toute la discussion que j'aurai avec mon président" Olivier Létang, a-t-il poursuivi. Galtier, dont le nom a été cité à l'Olympique Lyonnais ou encore à Nice, a indiqué que son avenir n'était pas lié au classement final du LOSC cette saison. "Il ne sera pas forcément décidé avant la fin de la saison car je me dois de rester concentré sur l'objectif. Ça ne sera pas lié à une 4e place, une qualification directe en Ligue des champions ou le titre", a-t-il dit.
Ligue 1
Une "offre à 70 millions", les Bleus... et le doute : Pourquoi Ikoné n'y arrive plus
IL Y A UNE HEURE
Je pense que le successeur de Deschamps sera Zidane
"Je ne fais pas partie de ces entraîneurs qui demandent des garanties. Il faut juste que les objectifs soient en adéquation avec les moyens", a-t-il souligné. "On se posera tranquillement avec le président Olivier Létang, on fera un bilan mais il n'y a pas de précipitation à avoir", a conclu Galtier, qui a indiqué qu'entraîner à l'étranger n'était plus forcément sa priorité. Le technicien marseillais a par ailleurs évoqué le poste de sélectionneur de l'équipe de France, qu'il assure ne pas ambitionner. "Je ne connais pas du tout ce rôle-là. Il est souvent, et je pense à juste titre, donné à des gens qui ont connu la sélection comme joueur. Je pense que le successeur de Didier (Deschamps) sera (Zinédine) Zidane, et ça doit être Zidane. Moi je suis un vrai supporter de l'équipe de France, quel que soit le sélectionneur, et j'adore le drapeau bleu-blanc-rouge, mais jamais je ne me suis jamais projeté dans ce rôle-là", a-t-il conclu.
Ligue des champions
Des centimètres rageants mais un contenu emballant : "On a retrouvé un LOSC conquérant"
14/09/2021 À 22:39
Ligue des champions
Lille aurait mérité tellement mieux...
14/09/2021 À 20:58