Fabrice Favetto-Bon a quitté son poste de président-délégué d'Angers, qu'il occupait après la mise en examen pour violences sexuelles aggravées du président Saïd Chabane. Longtemps un îlot de stabilité dans le petit monde agité du football, Angers subit ainsi un nouveau développement inattendu après les déboires de M. Chabane et le limogeage en avril d'Olivier Pickeu, directeur sportif depuis 2006 qui a depuis saisi les prudhommes.

Transferts
Elégant mais inconstant, Dele Alli pourrait-il changer le visage du PSG ?
IL Y A 7 HEURES

"Je quitte le club le coeur lourd, pour des raisons personnelles et familiales, a expliqué Favetto-Bon. Le club d'Angers SCO a tout pour réussir. J'en resterai un fervent supporter avec une immense pensée pour les personnes que j'ai pu côtoyer au quotidien pendant ces quelques mois", a twitté M. Favetto-Bon, qui avait été nommé en mars et avait pris ses fonctions en juin.

Chabane regrette mais respecte

Dans un communiqué, M. Chabane a déclaré regretter cette décision: "Lorsque j'ai proposé à Fabrice de nous rejoindre, je pensais que nous ferions un grand bout de chemin ensemble. Ce n'est pas le cas, mais je respecte son choix. Merci à lui de nous avoir permis d'amorcer la réorganisation sportive et administrative du club". En attendant la nomination d'un nouveau président délégué, Philippe Caillot, membre du conseil d'administration, assurera l'intérim, a précisé le club.

Ancien directeur marketing du PSG puis directeur général du Mans FC quand le club était en Ligue 1 (2005-2010), M. Favetto-Bon, 50 ans, a fondé la société de conseil Teamstadia, spécialisée dans les projets de stades et d'infrastructures sportives ou de spectacles. Entre 2017 et 2020, il a aussi été directeur marketing de France Galop, société organisatrice des courses hippiques dans l'hexagone.

Liga
Odegaard, un retour très attendu, une copie très moyenne
IL Y A 15 HEURES
Ligue 1
L'OM continue de payer sa victoire au Parc : "Pas une belle prestation du tout"
IL Y A 15 HEURES