"Je n'ai qu'un souci aujourd'hui, c'est bien finir cette saison. La saison prochaine, je n'en parlerai pas et pendant un long moment", a déclaré l'entraîneur de Bordeaux Jean-Louis Gasset, ce vendredi, après une question sur une éventuelle prolongation de son Hatem Ben Arfa.
"On verra à la fin, on aura une discussion avec les hauts responsables du club pour savoir ce que tout le monde veut faire. On ne va pas, le 20 mars, commencer à tirer des plans sur la comète. Déjà il y aura ma réponse et elle est importante", a-t-il poursuivi lors d'un point presse précédent le déplacement dimanche à Montpellier.
Quand il lui a été demandé s'il préparait un peu la saison prochaine, le technicien a répondu "non". Et de développer. "Je ne sais pas si tous les éléments seront là. On fait notre travail, on travaille beaucoup, on regarde tous les jeunes du club pour savoir qui a le potentiel. Toutes les semaines, on fait une séance supplémentaire avec toutes les pépites qu'on nous dit. On les voit, on prend des notes et après on verra".
Ligue 1
Kluivert prolonge le bel été niçois, les chiffres du prêt dévoilés
20/07/2021 À 20:59
On m'avait annoncé un challenge difficile, mais...
Il assure que "c'est un tout" qui déterminera sa décision. "Que tout le monde soit sur la même longueur d'onde parce que là on souffre. On vient de passer un mois de février où on a souffert, grandement souffert", a-t-il précisé. Malgré son expérience, l'entraîneur vétéran de la L1 (67 ans) reconnait que "cette saison (l)'a marqué".

Jean-Louis Gasset, l'entraîneur de Bordeaux.

Crédit: Getty Images

"On m'avait annoncé un challenge difficile. Connaissant le club, voyant les joueurs de l'effectif, je me disais... Mais en fin de compte, on m'avait menti parce que c'est plus dur que ce que je croyais. Il y a des choses qui s'étaient passées que je ne maitrisais pas et que je ne maîtrise peut-être pas aujourd'hui. C'étaient des faits nouveaux pour moi dans ce métier. Tout ce que l'on m'avait annoncé, c'était ça mais encore plus grave".
Toutefois, Gasset ne regrette pas son choix d'être venu à Bordeaux. "Dans la vie quand vous acceptez un challenge, vous allez au bout. De temps en temps, il y a quelques noeuds à défaire. Je l'ai connu, mais là il y avait beaucoup de noeuds à défaire et toutes les semaines, il y en a qui se remettent, voulus ou pas voulus".
Ligue 1
Spotify, contrats et pass sanitaire : Aulas dévoile ses solutions pour le foot français
20/07/2021 À 17:56
Ligue 1
Jeunesse, paris, et fibre néerlandaise : Nice, Rennes et Monaco, agitateurs du mercato
17/07/2021 À 21:22