Florian Thauvin est en bonne voie pour prolonger à l’Olympique de Marseille. Cette phrase, impensable il y a encore deux mois, est aujourd’hui une réalité concrète. Le Français, en fin de contrat en juin prochain, est désormais plus proche de rester une ou plusieurs saisons de plus avec le club qu’il a rejoint en 2013, que d’un départ qui paraissait pourtant inéluctable, tant l’impression que le joueur était arrivé en fin de cycle prédominait. L’arrivée de la nouvelle direction incarnée par Pablo Longoria et de Jorge Sampaoli comme entraîneur ont "redistribué les cartes", comme le dit le joueur lui-même.
Car si la situation est toujours officiellement en statu quo, des négociations ont pourtant déjà eu lieu sous l’ancienne présidence de Jacques-Henri Eyraud, mais sans pouvoir aboutir pour autant. "On n'a pas réussi à conclure sur un accord en décembre mais ce n'est pas pour autant que la discussion a été fermée", reconnaît d’ailleurs Florian Thauvin, comme un symbole de sa nouvelle volonté de continuer.
Ligue 1
Kluivert prolonge le bel été niçois, les chiffres du prêt dévoilés
20/07/2021 À 20:59

Thauvin, "joueur le plus important de l’équipe"

L’arrivée de Sampaoli et de son staff n'est bien sûr pas étrangère à cette volonté. L’entraîneur argentin a vite compris l’importance de l’international français dans son vestiaire, et a tout de suite fait en sorte de le mettre dans sa poche. "Pour moi, Thauvin est un des joueurs les plus importants de l’équipe, que ce soit pour le club ou pour le terrain, a d’ailleurs rapidement déclaré l’ancien sélectionneur de l’Albiceleste en conférence de presse au sujet de son leader. Quand je le vois jouer et s’entraîner, j’aimerais le garder. Mais mon point de vue est exclusivement sportif".

Sampaoli, un grand nom dans le viseur à faire rêver les supporters de l'OM

Et le gaucher de 28 ans le lui rend bien. D’une part dans ses déclarations hors terrain, comme pour le journal La Provence, en mars : "Il a ses idées en tête, son schéma tactique, que ce soit offensivement ou défensivement. C'est très important, car on sait quel est notre rôle sur le terrain. Son système est basé sur l'offensive, sur l'attaque. Il réclame beaucoup d'efforts. C'est du football plaisir". Mais aussi sur le terrain, comme lors de son but face à Brest, où Thauvin s’est immédiatement rué vers le banc marseillais pour aller enlacer son nouvel entraîneur dont c’était l'anniversaire. Le début d’une belle histoire, donc, entre deux hommes qui semblent se comprendre.

Sampaoli fête le but de Thauvin face à Brest

Crédit: Getty Images

Un nouveau poste de faux relayeur qui change tout

La greffe prend également grâce à la patte de l’Argentin et son désir de réinventer le footballeur Florian Thauvin. En l’installant au milieu de son 3-5-2, dans un poste de faux milieu de terrain relayeur, le technicien brise les codes qu’a connus le Français dans sa carrière, et casse sa routine de l’aile droite. Avec ce nouveau rôle, le numéro 26 de l’OM découvre un nouveau challenge, qui lui plaît, et ne s’en cache pas : "C'est un poste différent pour moi, je suis dans un nouveau registre, j'ai pris beaucoup de plaisir, cela me permet d'être plus polyvalent, de progresser. Le staff demande beaucoup d'implication, d'intensité, de justesse technique". Autant d’éléments qui donnent un nouveau regard au joueur sur sa situation à l’OM et sur son avenir chez les Phocéens.
Un avenir que la direction observe également de très près. Le président Pablo Longoria doit se satisfaire de la joie retrouvée de son joueur, à nouveau proche de son meilleur niveau. Avec 8 buts et 9 passes décisives cette saison, le gaucher présente un bilan comptable honorable, d’autant plus quand sa campagne est qualifiée de "difficile" par certains observateurs, voire même de "galère" pour les plus sévères. L’Espagnol peut aussi apporter l’aspect novateur de sa présidence pour justifier l’absence d’avancée significative en vue d’une prolongation jusque-là. Pour les deux parties, un intérêt fort existe pour que la collaboration continue.

"Bielsa-dépendant" et sourires inexistants : Sampaoli, alléchant mais pas sans risque pour l’OM

Pour Thauvin, c’est aussi le moment de se demander quelles sont réellement les options possibles pour la suite de sa carrière. Il sait que l’AC Milan, candidat annoncé à sa poursuite, n’est peut-être plus si intéressé par ses services, et qu’après un an sans jouer, un parcours catastrophique en Ligue des champions et un exercice 2020-2021 difficile en Ligue 1, sa cote est plus que susceptible d’avoir baissé.
Désormais presque plus mentionné dans les candidats possibles à une place en sélection nationale, le champion du monde 2018 a des arguments légitimes à vouloir rester dans un endroit confortable qu’il connaît, où il peut être un leader de terrain comme de vestiaire, soutenu par une direction ambitieuse et un nouveau coach qui l’aime. Son retour en grâce sur la scène européenne et chez les Bleus peut passer par une prolongation chez les blancs et bleus de Marseille. Florian Thauvin semble l’avoir bien compris.

Fekir, Nzonzi, Thauvin... Neuf champions du monde loin des Bleus déjà condamnés ?

Ligue 1
Spotify, contrats et pass sanitaire : Aulas dévoile ses solutions pour le foot français
20/07/2021 À 17:56
Ligue 1
Jeunesse, paris, et fibre néerlandaise : Nice, Rennes et Monaco, agitateurs du mercato
17/07/2021 À 21:22