Le choc de la 34ème journée de Ligue 1 a tenu toutes ses promesses, dans le spectacle comme dans la physionomie. Alors que Lille était mené 2 buts à 0, les hommes de Christophe Galtier ont complètement renversé la vapeur pour s’imposer sur le fil (2-3). Au Groupama Stadium, un homme a crevé l’écran : Burak Yilmaz, auteur d’un doublé et d’une passe décisive. Il permet à son équipe de reprendre la première place au PSG, à quatre journées de la fin. En raison de cette défaite, Lyon, toujours quatrième, peut dire adieu au titre et, sans doute, à une qualification pour la prochaine Ligue des Champions.
On peut dire que Lille est allé la chercher à l’arrachée celle-là. Et il a fallu passer par toutes les émotions pour s’imposer sur le terrain d’un concurrent direct, qui a maîtrisé la première période jusqu’à s’arrêter de jouer. Lyon, sans forcément briller, a logiquement pris l’avantage en faisant payer les errements techniques de son adversaire. Alors qu’il venait de louper un lob tout fait, Islam Slimani a ouvert le score d’une frappe sans contrôle, sur un centre de Maxence Caqueret (1-0, 20e). Derrière, Mike Maignan s’est complètement troué sur un coup franc tiré par Léo Dubois, aboutissant à un but contre son camp de José Fonte (2-0, 35e). Cette erreur du gardien, assez rare pour être signalée, aurait pu coûter cher aux Lillois.
Football
Nouveau revers pour Lille, face au FC Porto
HIER À 22:10

Signé Yilmaz

Sauf que les Dogues ont eu raison d’y croire jusqu’au bout. Il faut dire qu’ils avaient de bonnes raisons de le faire. Si imprécis furent-ils dans le dernier geste, ils n’ont éprouvé aucune difficulté à se rapprocher de la cage d’Anthony Lopes. Il leur suffisait simplement d’être patients, sachant que la réduction du score est venue au meilleur moment. Juste avant la pause, sur un coup franc aux 24 mètres, Burak Yilmaz s’est fendu d’un missile pour scotcher Lopes et relancer les siens (2-1, 45e+1). Ce but a instillé le doute dans les têtes lyonnaises, méconnaissables au retour des vestiaires.
Revigoré, le LOSC a d'abord poussé pour gratter, au moins, le point du match nul. Les joueurs de Christophe Galtier pourront remercier Lucas Paqueta, lequel a très mal assuré une passe en retrait. Elle s’est transformée en offrande pour Yilmaz, qui a parfaitement décalé Jonathan David pour remettre les deux équipes à niveau (2-2, 60e). Face à ce momentum qui a basculé d’un camp à l’autre, les Lillois ont senti qu’ils pouvaient aller encore plus loin. À force de porter le danger dans le camp lyonnais, ils ont fini par obtenir ce qu’ils voulaient. Sur un long ballon, Yusuf Yazici s’est fendu d’une belle remise de la tête pour permettre à Yilmaz, parti dans le dos de la défense, d’ajuster une nouvelle fois Lopes (2-3, 85e). Auparavant, Maignan avait sorti l’arrêt qu’il fallait face à un coup de canon de Thiago Mendes (67e).

Lyon dit adieu au titre et voit même le podium s'éloigner

Il reste donc quatre matches au LOSC pour ne pas gâcher tout ce qu’il a accompli jusqu’à maintenant. Quatre matches pour rêver d’un nouveau sacre, 10 ans après celui de la génération Hazard. Ce serait mérité, au regard de leur saison, mais rien n’est encore fait face au PSG et à Monaco, qui continuent de carburer dans le rétroviseur. Au moins, Lille est maître de son destin et sait à quoi s’en tenir après avoir géré le dernier gros match de son calendrier. Pour Lyon, c’est déjà la soupe à la grimace. Désormais à six points de la tête, les Gones peuvent oublier la couronne. Pire, un succès face à Monaco la semaine prochaine ne leur assurerait même pas une place sur le podium.

Benjamin André (LOSC) à la lutte avec Lucas Paqueta (OL) en Ligue 1

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Succession de Memphis, milieu à dégraisser, concurrent pour Lopes : les chantiers de Bosz à l’OL
10/07/2021 À 12:58
D1 Arkema
Parris quitte l'OL pour Arsenal
02/07/2021 À 14:15