En coulisses, ça s'agite en Gironde. D'après une information du quotidien Sud Ouest mercredi, les Girondins de Bordeaux ont reçu une offre de reprise ces dernières semaines que le propriétaire actuel du club a rejetée. Le fonds d'investissement américain King Street, qui gère seul le club depuis un an et l'éviction de General American Capital Partners, reste donc seul maître à bord mais n'a pas rompu les discussions avec les porteurs de ce projet : l'homme d'affaires bordelais Pascal Rigo associé à un milliardaire américain.

Ligue 1
Mbappé sur son avenir : "Il faudra bientôt faire un choix mais je suis en pleine réflexion"
IL Y A 3 MINUTES

Ces derniers voudraient entrer dans le capital du club à hauteur de 40 % dans un premier temps, avant d'en prendre le contrôle total. Toujours selon le quotidien régional, 120 millions d'euros auraient été demandés par King Street (soit 20 millions de moins que ce que le fonds a investi dans le club depuis deux ans), un montant trop élevé pour que les négociations aboutissent. Les deux parties discuteraient encore, mais sans grand espoir de parvenir à un accord.

L'idée au centre du projet de Rigo aurait été d'impliquer davantage les acteurs locaux dans le club (supporters, mairie, métropole...) pour le rendre moins dépendant des ventes de joueurs à l'avenir. Le nouveau maire écologiste de la ville Pierre Hurmic avait d'ailleurs réclamé une fois élu le départ du président actuel des Girondins de Bordeaux Frédéric Longuépée, suivant ainsi l'opinion des supporters mécontents de la gestion actuelle des Girondins.

Ligue 1
Le PSG accélère enfin
IL Y A UNE HEURE
Ligue 1
"Les murs ont tremblé, ça a beaucoup crié" : Les détails de la grosse altercation Payet-Thauvin
IL Y A 4 HEURES