Privé de Neymar, le Paris Saint-Germain a mis une période pour se mettre en rythme avant de signer une 7e victoire consécutive en Ligue 1 sur la pelouse de Nantes, samedi (0-3). Mbappé a délivré une passe décisive pour Herrera et inscrit un but sur penalty avant une réalisation de Sarabia en fin de match. Mais le PSG a peut-être perdu Kean, sorti à la mi-temps et Mbappé qui s’est tenu la cuisse droite à son remplacement à un quart d’heure de la fin. Le champion de France conforte sa place de leader alors que Nantes, 16ème, pourrait perdre une ou deux places ce dimanche.

Ligue des champions
Il fallait que ça tombe avant Paris : Cavani, l'acte de naissance à Manchester
IL Y A 9 HEURES

A quelques jours d’un déplacement crucial sur la pelouse de Leipzig en Ligue des champions, Thomas Tuchel avait décidé de ménager quelques cadres au coup d’envoi comme Marquinhos et Kimpembe. En revanche, pas de turnover en attaque avec un trio Mbappé – Kean – Sarabia. Trois hommes très discrets dans le premier acte. C’est simple, aucun tir cadré et seulement une barre transversale touchée par l’Espagnol comme frisson sur le but de Lafont (12e). Nantes n’a pas cadré non plus, mais a eu les meilleures occasions avec une frappe de Kolo Muani proche de la lucarne (35e) et surtout ce raté incroyable de Simon, seul dans les six mètres (16e).

Kean et Mbappé sortis prématurément

Les Canaris, privés de quatre défenseurs titulaires (Corchia, Pallois, Girotto et Fabio), ont laissé passer leur chance car le champion de France a rapidement haussé le ton au retour des vestiaires. Sans Kean, touché lors de la première période et sorti à la pause, mais avec un Mbappé décisif. Sur un centre du Français, Herrera a ouvert le score d’une reprise du gauche (0-1, 47e). Le champion du monde a ensuite provoqué et converti un penalty (0-2, 65e). Dans la foulée, Nantes a également obtenu un penalty mais Navas a écarté la tentative de Bamba (70e). Paris a assuré une victoire plus large en fin de match sur une erreur de Louza bien exploitée par Sarabia d’un joli piqué (0-3, 88e).

Des dernières minutes disputées sans Mbappé. L’attaquant parisien est sorti à un quart d’heure de la fin du match en grimaçant et en se tenant la cuisse droite. Simple précaution ou réelle douleur handicapante pour les échéances à venir ? L'avenir le dira mais pour l’heure, Paris retient son souffle quelques jours seulement après la blessure de Neymar, son autre star.

Ligue 1
Tuchel arrête les câlins : "Pas possible de faire un match de ce niveau"
28/11/2020 À 22:53
Ligue 1
Encore un faux-pas, Paris reste fébrile
28/11/2020 À 21:52