Lille reste leader de la Ligue 1. C’est sans doute la seule bonne nouvelle de la soirée pour Christophe Galtier tant son équipe a été incapable de mettre en danger Brest. Le LOSC a même pour la première fois de la saison terminé le match sans le moindre tir cadré. Contre une équipe brestoise venue avec le bus, Lille n’est jamais parvenu à mettre du rythme et à créer des espaces. Les Nordistes sont seuls leaders de Ligue 1 mais le PSG est revenu à un petit point.
Le match avait pourtant bien débuté pour les Nordistes avec une frappe de 20 mètres hors cadre de Jonathan Ikoné après seulement 30 secondes de jeu. A cet instant, on était loin de se douter qu’on venait d’assister à l’une des plus belles occasions de la rencontre ! Pour la troisième fois titulaire à la place de Gautier Larsonneur dans les buts du Stade Brestois, Sébastien Cibois n’a jamais eu à s’employer. Pourtant vainqueur au match aller (3-2) avec une stratégie offensive, la formation bretonne s’était rendue dans le Nord avec une seule idée en tête : défendre. C'est pourtant elle qui a bénéficié de la seule frappe cadrée de la rencontre sur une tentative lointaine de Romain Perraud qui a mis à contribution Mike Maignan (34e).
Coupe de France
Le PSG et Mbappé n'ont pas fait de détail
HIER À 22:02

Le coaching de Galtier n'a rien changé

Le LOSC a bien cru arracher une septième victoire d’affilée en L1 par Jonathan David à la conclusion d’un corner mais l’arbitre est immédiatement intervenu à cause d’une faute de main préalable de José Fonte (67e). En lançant Yuzuf Yacizi et Timothy Weah à la 61e minute, puis Renato Sanchez à la 71e, Christophe Galtier a bien tenté par le coaching de réveiller son équipe. En vain. Apathique, Lille n’a eu de cesse de tourner autour de la surface brestoise sans se procurer d’opportunité sérieuse malgré 70% de possession et 14 tirs à 3.
Déjà vainqueur de justesse de Dijon (1-0, David 90e) lors de son dernier match à domicile, Lille peine décidemment en 2021 au stade Pierre Mauroy. Battu par Angers (1-2) en début d’année, les Lillois avaient aussi péniblement dominé Reims (2-1) mi-janvier. L’adversaire de ce soir n’avait pourtant sur le papier rien d’une foudre de guerre : Brest avait perdu sept de ses dix derniers déplacements et n’avait pas réussi de clean-sheet à l’extérieur depuis six matchs. Est-ce pour cette raison qu’Olivier Dall’Oglio avait opté pour une stratégie aussi minimaliste ? Toujours est-il que son équipe repart avec le point qu’elle était venue chercher. Pour Lille, il s’agira d’être nettement plus incisif jeudi devant l’Ajax Amsterdam en 16e de finale aller de la Ligue Europa.
Coupe de France
Leader en Ligue 1, en lice en Coupe de France : 10 ans après son doublé, Lille est en terrain connu
HIER À 16:50
Coupe de France
Paris, gare au grain de sable
05/03/2021 À 23:08