Après 17 jours sans jouer en raison de la pandémie de coronavirus, Lorient a signé une victoire plus que probante, sur sa pelouse, face à Dijon, concurrent direct pour le maintien (3-2). Que ce fut dur, néanmoins, pour les Merlus, qui ont arraché les trois points à l'issue d'un ultime coup franc et alors que les Dijonnais menaient 2 buts à 1 à la pause. Au classement, Lorient réalise une très bonne opération en revenant à hauteur de sa victime du soir, avec en prime un match en moins. Pour Dijon, c'est un coup d'arrêt.
Lorient est passé par tous les états pour son retour à la compétition après une pause forcée, protocole Covid-19 oblige. Physiquement, on ne donnait pas cher de leur peau. Un a priori qui s'est vérifié en première période. Passée une trentaine de minutes pendant laquelle ils se sont montrés entreprenants, les Merlus ont fini par céder. Ils avaient pourtant ouvert le score : profitant d'une mauvaise relance de Bruno Ecuélé Manga, Nathaniel Chalobah a fait trembler les filets, avec réussite sur un tir dévié (1-0, 30e). Le même Ecuélé Manga s'est ensuite racheté en égalisant (1-1, 40e). Dans la foulée, Mama Baldé a donné l'avantage à son équipe (1-2, 42e), En deux petites minutes, Dijon avait renversé la vapeur. Et on croyait à tort que Lorient n'allait jamais s'en remettre.
Ligue 1
"Tous déçus de son match contre Monaco" : Mbappé se devait de remettre les pendules à l'heure
27/02/2021 À 20:47

Lorient a été renversant

Le discours de Christophe Pélissier prononcé à la pause a dû être le bon. Car ses hommes ne se sont pas effondrés au retour des vestiaires, malgré des vents très contraires. C'est fort logiquement que Lorient a égalisé à son tour. Sur une action rondement menée, Jonathan Delaplace s'est fendu d'un bon centre pour Terem Moffi (58e, 2-2), qui a enchaîné une quatrième rencontre de Ligue 1 avec au moins un but.
A deux partout, l'affiche du bas de tableau aurait pu basculer dans un camp comme dans l'autre. Il a fallu attendre les ultimes secondes et un coup franc botté par Enzo Le Fée pour assister à un énième retournement de situation. Prolongé tout ce qu'il faut par Andreaw Gravillon, il a contraint Anthony Racioppi à une faute de main. Le gardien de Dijon a fait franchir la ligne au ballon, un dernier but validé par la montre vibrante de l'arbitre (3-2, 90e+6).
Ce succès risque de faire du bien à Lorient, qui restait sur quatre défaites en cinq journées avant son repos forcé. Il lui permet de ne plus être lanterne rouge, à la faveur de son meilleur goal-average par rapport à Nîmes. Les trois derniers du classement comptent aujourd'hui le même nombre de points (15 points), ce qui promet une lutte sans merci dans les semaines à venir. Dijon, qui restait sur quatre matches sans défaite, va devoir vite s'en remettre.
Ligue 1
Serein, Paris met la pression sur la concurrence
27/02/2021 À 17:53
Ligue 1
Nîmes arrache la victoire au finish
24/02/2021 À 19:52