Lyon est en colère. Plutôt concentrés sur le jeu et les aspects tactiques de leurs performances ces derniers mois, les Gones avaient un coupable tout trouvé en tête à l’issue de leur match nul (1-1) contre Marseille : l’arbitrage. Des joueurs à l’entraîneur Rudi Garcia, en passant par le directeur sportif Juninho, toutes les sphères de l’OL ont eu un mot à dire sur le sujet.
Ce sont sûrement les déclarations de Juninho qui feront le plus de bruit. Le directeur sportif de l'OL a eu du mal à contenir son énervement contre l'arbitre du match, M. Millot, et les faits de jeu sifflés à l’encontre de Lyon. Le Brésilien a manifesté sa frustration au micro de Canal +. "Aujourd’hui on est déçu, surtout à cause de l’arbitrage", a-t-il fait savoir, avant de d'appuyer sur le bouton "répétition". Oui, l'OL accumule les décisions en sa défaveur avec les hommes en noir. "C’est une nouvelle fois des décisions contre nous, après Nîmes, Metz, et le match aller contre Marseille où on a des buts refusés. On repart avec un point, mais c’est surtout que ce n’est pas la première fois, ça fait beaucoup de fois que l’arbitrage est contre nous".
Ligue 1
Ce si précieux Caqueret, l'indispensable dont Garcia s'est trop passé
IL Y A 9 HEURES
C’est l’arbitre qui décide de la rencontre ce soir, on l’a vu beaucoup sourire, je pense qu’il s’est amusé un peu
Le fait de jeu principal remis en cause est évidemment le pénalty accordé à Marseille, suite à une main litigieuse de Paqueta (42e), mais également le carton jaune reçu dans le même temps, qui a été la première pierre de l’expulsion du milieu brésilien à la 71e minute de jeu pour un second avertissement. "Ca touche la main de Paqueta, mais ça touche le ventre avant, tu ne peux pas donner le carton jaune", s’est offusqué Juninho. A l’issue de la rencontre, le défenseur central Marcelo avait d’ailleurs l’explication toute trouvée à ce match nul : "Si on n’a pas le carton rouge, je suis sûr qu’on gagne le match".

Lucas Paqueta conteste le penalty sifflé contre lui lors de la rencontre OM - OL en Ligue 1

Crédit: Getty Images

Plus mesuré, Rudi Garcia s'est tout de même montré amer après le pénalty accordé, interprétant une règle qui fait débat : "Nous sommes le parent pauvre du VAR. Quand il y a une règle, il faut qu'elle soit suivie. Tout ce qui est sujet à interprétation est aussi sujet à erreur". Pas de quoi cependant satisfaire son directeur sportif, qui s'en est pris personnellement à M. Millot : "C’est l’arbitre qui décide de la rencontre ce soir, on l’a vu beaucoup sourire, je pense qu’il s’est amusé un peu".

L'OL fait un peu d'auto-critique

L'OL a aussi su mettre de l'eau dans son vin, au moment de faire l'analyse de ce match nul frustrant. Avec un seul tir cadré en 90 minutes, les hommes de Rudi Garcia n’ont en effet pas fait le nécessaire sur la pelouse pour ramener mieux qu'un nul, comme l'a lui même concédé le coach lyonnais : "Si nous n'avons pas gagné c'est d'abord de notre faute".
Karl Toko-Ekambi a lui aussi fait ce constat, mais plus curieusement, il l'a fait à la mi-temps de la rencontre : "Je pense que ce soir, on a super bien démarré, on avait le ballon, on était dans l'envie avec et sans ballon. Et après le but, je trouve qu'on a baissé de pied. On a joué un peu tranquille en pensant que le match était terminé."
Ligue 1
L’OM de Sampaoli, un mois de vie et déjà tant de fins de match de folie
IL Y A 11 HEURES
Ligue 1
L’OM remercie Lirola et met la pression sur Lens
IL Y A 13 HEURES