Steven Nzonzi, champion du monde aujourd'hui loin de l'Euro, reste la plaque tournante du jeu des Rennais, attendus samedi à Angers (12h45) pour la 33e journée de Ligue 1, mais aussi l'illustration de leur manque de spontanéité. Comme souvent, c'est propre: dimanche contre Nantes, Nzonzi a touché 100 ballons et réussi 96% de ses passes. Il a aussi remporté 83% de ses duels sans commettre de faute, dans un derby parfois tendu où six de ses équipiers ont reçu un carton jaune.
Et malgré son allure trompeuse de grand flegmatique, il reste à 32 ans l'un des Rennais qui courent le plus sur le terrain. Qu'il soit positionné en sentinelle, presque au niveau des défenseurs centraux, ou récemment légèrement plus haut, à côté d'Eduardo Camavinga, quasiment toutes les balles rennaises passent par lui.

Steven Nzonzi et Eduardo Camavinga lors de Rennes-Angers, 2020

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Comment Rennes a-t-il pu récupérer Majer, le nouvel artiste breton ?
27/11/2021 À 23:14
De loin le passeur le plus prolifique de Ligue 1 cette saison avec 2.240 passes réussies en championnat, c'est lui qui donne le ton et le rythme du jeu de possession rennais. Forcément, quand cette possession reste stérile, comme c'est arrivé trop souvent à Rennes cette saison, les regards se tournent vers Nzonzi, le chef d'orchestre, qui semble si réticent à prendre des risques vers l'avant.

"Expérience, calme et sérénité"

Lui dont Julien Stéphan vantait tant l'"intelligence tactique largement au-dessus de la moyenne" et le gros volume de course, a montré qu'il en était capable, avec de très beaux gestes techniques et quelques bonnes inspirations. Sa plus marquante: son égalisation d'une tête piquée contre Monaco, après avoir lui-même récupéré la balle au milieu du terrain. Mais cela remonte au mois de septembre (victoire finale 2-1)...
Depuis, Rennes a subi de gros trous d'air qui ont mis à mal ses ambitions européennes, mais aussi révélé l'absence de vrais leaders au sein du groupe. Même champion du monde et plus gros salaire du club, Nzonzi le discret n'a jamais postulé à ce rôle. "J'ai un certain vécu, j'essaie d'apporter de l'expérience, du calme, de la sérénité. C'est ce que j'essaie d'apporter, c'est propre à moi", expliquait-il à la presse en mars.

Nzonzi face à Kanté

Crédit: Getty Images

Avec l'équipe de France aussi, ce manque d'allant vers l'avant lui joue des tours. Héros discret de 2018, mais entré en jeu en finale contre la Croatie (4-2), en difficulté à Rome puis porté disparu en Turquie (15 matches seulement à Galatasaray), il était revenu se relancer à Rennes en janvier 2020. Pari réussi puisqu'il a été rappelé en Bleu tout l'automne.

"Très bien ici"

En sélection, il a de nouveau assuré son jeu de passe propre et serein, mais sans trop se projeter non plus. Et alors que Rennes enchaînait les contre-performances cet hiver, Didier Deschamps l'a oublié en mars.

Fekir, Nzonzi, Thauvin... Neuf champions du monde loin des Bleus déjà condamnés ?

"Il était déçu, c'est normal. Quand on est joueur professionnel, l'équipe de France c'est un objectif", a commenté Bruno Genesio. "Il en a profité pour se reposer. Parfois il y a aussi du positif à ne pas partir pendant la trêve internationale". "Je ne pense pas qu'il soit éliminé pour la suite, bien au contraire", a ajouté l'entraîneur rennais, qui compte sur la motivation de son métronome pour maintenir Rennes dans sa bonne dynamique actuelle.

Nzonzi pris en tenaille

Crédit: Getty Images

D'autant que Nzonzi n'a pas que son mois de juin en suspens, puisque son prêt prend fin cette saison. Lui qui a encore un an de contrat à l'AS Rome a déjà laissé entendre qu'il n'y retournerait probablement pas. "Je me sens très bien ici", déclarait-il à la presse en janvier. "Pour l'instant, je suis 'focus' sur la saison, sur le club, sur ce que je fais, et je verrai plus tard". Tout dépendra probablement du classement final de Rennes.
Ligue Europa Conférence
Un miracle venu de Slovénie envoie Rennes en 8e
25/11/2021 À 19:39
Ligue 1
"On est en train de créer quelque chose" : Rennes, un dauphin emballant
20/11/2021 À 23:13