Pour devenir un cadre de son vestiaire, il faut du temps. Du temps pour s’imposer et paraître légitime auprès de ses coéquipiers, d’abord, mais aussi pour être apprécié par ses supporters. Peu de joueurs réussissent à obtenir ce statut en moins de deux saisons, tant l’ancienneté est un facteur important pour avoir du poids auprès des autres joueurs. Mais Alvaro Gonzalez, lui, semble avoir réussi.

Transferts
Deux wonderkids pour le prix d'un : l'ambitieux dessein mancunien
IL Y A 10 HEURES

Un peu plus d’un an et demi après avoir posé ses valises à Marseille, le défenseur espagnol s’est créé une place importante au sein du collectif olympien. Sur le terrain, Alvaro a très souvent répondu présent depuis son arrivée. Il a réussi à s’imposer comme un titulaire indiscutable en défense centrale aux côtés de Duje Caleta-Car, même s’il n’a pas eu à faire face à une rude concurrence pour y parvenir.

Un état d’esprit qui plait aux supporters

Sportivement, il est l’un des seuls à ne pas avoir été pointé du doigt par les observateurs du club marseillais ces dernières semaines. Mercredi, sur la pelouse de Lens, Alvaro a été l’un des meilleurs joueurs olympiens de la rencontre. Repositionné au milieu de terrain dans un rôle inhabituel pour pallier les nombreuses blessures, l’Espagnol a fait un match plus que correct, et a délivré deux passes décisives (dont une sans doute involontaire).

"La Ligue 1, trois fois moins chère que la Premier League ? C'est son juste prix"

Sur le terrain, Alvaro a démontré des qualités et des valeurs chères aux supporters marseillais depuis son arrivée, comme l’engagement, l’agressivité et la combativité. Un état d’esprit qui lui a permis de rapidement gagner le cœur des fans de l’OM. Que ce soit en conférence de presse ou sur ses réseaux sociaux, le défenseur n’a jamais cessé de répéter qu’il aimait la ville de Marseille et que la ferveur des supporters olympiens l’impressionnait.

Thauvin et Payet dans le viseur des fans, pas Alvaro

Dans le contexte actuel, où les relations entre l’OM et ses supporters sont très tendues, de nombreux joueurs sont ciblés par les fans du club. Samedi dernier, quelques heures avant les incidents survenus à la Commanderie, plusieurs banderoles hostiles ont été déployées dans Marseille. Certaines visaient la direction du club, mais d’autres des membres du vestiaire, comme Dimitri Payet ou Florian Thauvin. Mais certains joueurs sont loin d’être concernés par ces attaques. Alvaro en fait partie.

Les incidents survenus à la Commanderie auraient pu détériorer les relations entre les fans olympiens et Alvaro, puisque le joueur aurait été blessé pendant l’attaque du centre d’entraînement. Que nenni. Quelques minutes après la diffusion de cette information, le défenseur a préféré rassurer les fans de l’Olympique de Marseille, plutôt que de condamner les incidents : "Merci à tous pour les messages, je veux vous faire comprendre que je vais bien. Un gros câlin à tous."

Le tempérament qu’on aime à Marseille

Dans un communiqué publié par la quasi-totalité des groupes de supporters marseillais, un éventuel accrochage physique avec Alvaro a formellement été démenti. Les groupes signataires du communiqué, dont les South Winners ou le Commando Ultra 84, ont apporté leur version des faits : "La vérité est toute autre, Alvaro a été acclamé comme un guerrier, un vrai, avec le tempérament qu'on aime à Marseille."

Dans un contexte très particulier, Alvaro Gonzalez va disputer son troisième Classique depuis qu’il est à Marseille, dimanche. Lors de ses deux premiers matches face au PSG, l’Espagnol s’est en partie distingué par ses accrochages avec Neymar. Des différends avec la star brésilienne qui ont fait grimper sa cote de popularité auprès des supporters marseillais. Pour Alvaro comme pour l’ensemble des observateurs du football français, ce Classique ne sera pas comme les autres.

Ligue 1
Le PSG condamné à 700 000 euros d'amende pour des retards de paiement
22/02/2021 À 14:51
Ligue 1
L'antisèche : Du jour à la nuit
21/02/2021 À 22:52