On joue la 62e minute au Stade de la Mosson samedi dernier. L'OM s'est fait rejoindre (2-2) une quinzaine de minutes plus tôt par Montpellier, après avoir renversé le score une première fois. Sur une action apparemment anodine, Duje Caleta-Car prend pourtant un risque inconsidéré en sortant la semelle en avant sur Junior Sambia, et surtout avec un retard évident au ralenti. Le verdict de M. Brisard tombe sans tarder : expulsion du défenseur croate, qui revenait ironiquement de suspension pour cette rencontre. Ce fait de jeu est symptomatique de Marseille cette saison : une équipe pas toujours en place certes, mais surtout souvent incapable de maîtriser ses nerfs dans les matches à enjeu.
En 2020-2021, les Olympiens ont déjà reçu la bagatelle de neuf cartons rouges en championnat, soit plus que n'importe quelle équipe en Europe. Malheureux derniers du fameux "classement du fair-play" comptabilisant les cartons reçus par chaque équipe, les joueurs de Jorge Sampaoli sont devant Lyon au rang des exclusions (7), et bien loin devant les pires élèves des autres championnats européens, comme Alavés en Espagne (7), Arsenal en Angleterre (5) ou la Juventus en Italie (5). Plus importants encore, les Marseillais se pénalisent tout seuls, parfois dans des matches où ils ont la mainmise sur la rencontre. Les conséquences directes de ces cartons rouges à répétition sur les résultats de l'OM ne sont pour l'instant pas considérables, mais ont déjà porté préjudice aux Olympiens à deux reprises.
Ligue 1
Agression de Wissa : Une femme mise en examen et placée en détention
08/07/2021 À 20:19
Liste des cartons rouges de l'OM cette saison et leur incidence sur les résultats :
MatchScore au moment du carton rougeScore Final
PSG-OM (Amavi, Benedetto, 90e) 0-10-1
Lyon-OM (Payet, 19e) 0-11-1
Rennes-OM (Gueye, 36e) 0-12-1
OM-PSG (Payet, 90e) 0-20-2
Bordeaux-OM (Balerdi, 55e, Benedetto, 59e) 0-00-0
Nantes-OM (Sakai, 90e) 1-11-1
Montpellier-OM (Caleta-Car, 62e) 2-23-3
A Lyon lors de la 6e journée, Dimitri Payet n'avait pas su maîtriser son tacle, quelques minutes seulement après avoir ouvert le score, et avait dû assister à l'égalisation des Gones face à un OM réduit à 10 depuis les vestiaires. Même histoire pour le jeune Pape Gueye lors de la 15e journée à Rennes, exclu après avoir marqué, et qui cette fois-ci avait même provoqué le retour des Bretons, vainqueurs 2 buts à 1 des Olympiens. Mis à part ces deux cas isolés, les autres exclusions ne semblent pas avoir profondément impacté les résultats marseillais, mais il faut aussi noter que presque la moitié d'entre elles se sont produites après la 90e minute de jeu, limitant naturellement l'impact sur le résultat final.

Dimitri Payet avait vu rouge face à l'Olympique Lyonnais lors de la sixième journée de Ligue 1

Crédit: Getty Images

Ces nombreux cartons rouges permettent tout de même de soulever quelques interrogations : les performances de l'OM seraient-elles différentes si ces expulsions n'avaient pas eu lieu ? La dernière en date le week-end dernier a de quoi laisser un goût amer aux Olympiens, d'autant plus que les partenaires de Florian Thauvin ont semblé maîtriser leur sujet, et ont même repris l'avantage face au MHSC en infériorité numérique, avant de craquer dans les derniers instants de la rencontre. La présence d'un défenseur supplémentaire n'aurait pas été de trop pour empêcher cet ultime retour au score.

"Il faut s'employer à ne pas être distrait"

Ce qui gêne également désormais le coach marseillais, c'est la suspension à venir de Caleta-Car, combinée à celle d'Alvaro, pour une accumulation de cartons jaunes. Jorge Sampaoli a d'ailleurs exprimé son mécontentement au sujet du défenseur croate en conférence de presse avant le déplacement à Lorient ce samedi (17h00). "Ne plus l’avoir sur le terrain par sa faute individuelle n’est pas bon du tout, a regretté le technicien argentin. Il faut s’employer à ne pas être distrait, rester sur le terrain, rester dans le jeu. Un joueur qui veut jouer beaucoup à ce très beau sport qu’est le nôtre ne doit pas risquer de quitter le terrain comme ça, sinon ce sera contradictoire avec le message qu’on essaye de mettre en place".
Le défenseur Leonardo Balerdi, exclu à deux reprises cette saison dont une fois en Ligue des champions, partage cet avis : "C'est un point à améliorer. Je sais que ça n'aide pas l'équipe, on doit être moins nerveux sur le terrain, c'est un axe de progression". Autrement dit, l'OM doit arrêter à tout prix de se compliquer lui-même des matches, encore plus quand la situation semble sous contrôle. Sixièmes à trois points des Lensois, les hommes de Sampaoli ont déjà perdu assez de points à cause de ces situations pour se permettre de nouvelles preuves d'indiscipline. Leur course au Top 5 en dépend en grande partie.

Sampaoli, un grand nom dans le viseur à faire rêver les supporters de l'OM

Ligue 1
Longoria : "Ben Arfa ? C'est lui qui a appelé Sampaoli…"
07/07/2021 À 14:33
Ligue 1
Pour Gerson à l'OM, il ne manquerait plus que l'officialisation
05/06/2021 À 15:57