L'Olympique de Marseille a fait le travail, sans plus. Pour le quatrième match de Jorge Sampaoli sur le banc marseillais, ses joueurs n'ont pas été enthousiasmants, mais ont su marquer à deux reprises pour s'imposer face à la lanterne rouge du championnat (2-0) et profiter des faux pas de leurs concurrents. Pour la manière, on repassera.
Ce qui n'est pas réellement du goût de l'Argentin, qui souhaiterait davantage de créativité dans le jeu. "Les joueurs travaillent à comprendre un nouveau système, ça prendra du temps, a constaté l'entraîneur marseillais en conférence de presse. Aujourd'hui, on a eu le contrôle, on a eu des avantages numériques. Mais on n'a pas su concrétiser des occasions nettes et le match est resté ouvert."
Ligue 1
Nice - OM sera rejoué sur terrain neutre, Nice sanctionné d'un point de pénalité ferme
08/09/2021 À 21:14

Deux buts sur phases arrêtées : le travail paie

L'ancien sélectionneur de l'Albiceleste a conscience qu'il faudra du temps pour que ses principes soient assimilés : "On a beaucoup joué sur les côtés, avec beaucoup de centres de Payet, Thauvin, Lirola, mais on n'a pas su trouver Milik. Il faudra qu'on trouve des connexions entre nos joueurs et notre numéro 9, sinon ça sera difficile". L'adversaire du jour, positionné sans réelle envie de produire du jeu, n'a pas non plus facilité la fluidité de la rencontre, mais ce n'est pas une excuse. "On retrouvera ce schéma contre des équipes et des défenses très regroupées. On doit savoir les fixer, les déplacer. Il faut mieux jouer". Aussi simple que ça.
Du côté positif, les deux buts inscrits sur des phases arrêtées doivent satisfaire l'entraîneur, qui a poussé à faire progresser ses joueurs sur ce domaine. Dimitri Payet s'en est d'ailleurs réjoui après la rencontre au micro de Canal + :"On a travaillé les coups de pied arrêtés. Ce soir, ça paye. C’est bien pour la confiance, c’est bien au classement. Ça nous permet d’entamer ce sprint final de la meilleure des manières."
Le sprint est lancé
Le Réunionnais, double passeur ce dimanche, est aussi revenu sur les premières semaines mouvementées avec son nouveau coach. "La seule chose qu’on n'a pas travaillée, c’est le sommeil, a-t-il admis avec le sourire. On se réveille tôt, on se couche tard, mais on sait qu’on en a besoin. On a beaucoup de choses à rectifier, à travailler. Et quand ça paye comme ce soir, c’est tout bénéf."

Dimitri Payet et Jorge Sampaoli (OM) - 2021

Crédit: Getty Images

Avec ce succès, l'OM revient à une point des Lensois cinquièmes, et peut se permettre de viser le Top 5 de la Ligue 1, et une place européenne. "L’objectif, c’est bien évidemment d’accrocher une coupe d’Europe. Donc voilà, le sprint est lancé" n'a pas caché Payet. Pour Sampaoli en revanche, la mesure est de mise : "On veut aider l'équipe à aller le plus haut possible mais en jouant, en attaquant. Alors on pourra parler d'objectifs au classement. Ce qu'on travaille, c'est mettre en place une philosophie de jeu pour être à la hauteur de l'histoire de ce club". Une place européenne serait sans aucun doute à la hauteur des espérances marseillaises en cette fin de saison, après un début 2021 très compliqué.
Ligue 1
Aucun vainqueur et zéro point : Un gel du match entre Nice et l'OM serait envisagé
07/09/2021 À 19:36
Ligue 1
Boateng à l'OL, vraiment un coup de maître ?
01/09/2021 À 23:01