Neuf points d’avance sur la quatrième place de Lyon, qui affrontera Monaco dimanche soir (21h) : Lille a fait un immense pas vers la qualification pour la prochaine Ligue des champions en dominant Nice samedi soir (2-0). Mais à force de conserver leur fauteuil de leader journée après journée, et une semaine après un énorme coup sur la pelouse de l’OL, les Dogues visent un objectif bien plus élevé : le sacre. Ce n’était, évidemment, plus un secret pour personne. Désormais, cela l’est encore moins… en particulier pour les Aiglons, spectateurs "privilégiés" de la détermination lilloise samedi.
C’est bien simple, le Gym, qui a évolué près d’une mi-temps en infériorité numérique, n’a jamais frappé au but et n’a pas su répondre au rythme imposé par les Nordistes dès les premières secondes. Au coup de sifflet final, une forme de respect s’est donc mêlée à l’impuissance dans les réactions niçoises. "Vous pouvez soulever le titre", a ainsi glissé Jean-Clair Todibo à Jonathan Bamba sur la pelouse, dans des images captées par Canal+. Puis Morgan Schneiderlin est allé dans le même sens au micro de la chaîne cryptée.
Ligue 1
"On verra" : Florenzi entretient le flou sur son avenir au PSG
IL Y A 2 HEURES
À eux d’avoir cette expérience…
"C’est une équipe qui est jeune sur le papier mais on peut voir qu’ils ont plein de vice, plein d’expérience. Ils savent ce qu’ils font, ils sont très bien en place et ça va être dur d’aller les chercher, a estimé le milieu de terrain niçois. Maintenant, c’est à eux d’avoir cette expérience qu’ils n’ont peut-être pas, pour garder la tête froide et supporter la pression". La pression, Christophe Galtier a assuré la mettre de côté, dans un sourire évocateur. "Soulagé", l’entraîneur lillois s’est projeté sur le derby à Lens, vendredi prochain. Sans cacher ses ambitions.
"On jouera en premier, évidemment ce sera un match important. Je ne pense pas qu’il sera décisif mais ce sera un tournant. Lens est en course pour une place européenne, nous on est en course pour le titre. Ce sera un match de haut niveau. C’est un tournant important". "Lens, c'est un derby, un match important, on va se préparer comme il se doit mais il y a neuf points à prendre encore", a de son côté tempéré Benjamin André. Prendre les matches les uns après les autres, un concept devenu cliché avec le temps. Mais qui peut difficilement être plus valable que dans le cas des Dogues.
"Tous les matches sont difficiles, a rappelé José Fonte au micro de Canal+. Lens est le prochain, donc c’est le plus important. Mais après on aura besoin de gagner contre Saint-Etienne, et peut-être contre Angers. On regarde tous les matches comme des finales. On est dans la bagarre, on se prépare pour gagner tous les matches". Le tout en ne pensant qu'au meilleur. "On n'est pas dans une position où on pense à l'échec. On est des compétiteurs, on ne pense pas à l'échec", a assuré André. Samedi, le LOSC s’est montré aussi déterminé dans les paroles que dans les actes. Encore trois week-ends de ce genre, et le paradis sera à lui.

La joie de Yilmaz et Fonte contre Nice

Crédit: Getty Images

Ligue 1
"Si Lens prive Lille de titre, on en parlera encore dans 20 ans !"
IL Y A 12 HEURES
Ligue 1
Droits TV : la fin de saison est passionnante mais la L1 ne doit toujours pas rêver au jackpot
IL Y A 13 HEURES