L'AS Monaco a fait respecter la logique ce mercredi. A l'occasion du centième derby de la Côte d'Azur de l'histoire, le club du Rocher a dicté sa loi à domicile face à l'OGC Nice pour l'emporter (2-1) et enchaîner un sixième succès de rang en championnat. Grâce aux deux buts de Wissam Ben Yedder sur coup de pied arrêté (28e et 51e), et malgré celui du Niçois Pierre Lees-Melou (47e), Monaco s'affirme plus que jamais comme le principal outsider de cette saison de Ligue 1. Niko Kovac et ses hommes confortent leur quatrième place et restent en embuscade pour la course à la Ligue des champions, avec trois unités de retard sur le PSG (3e). Pour Nice, la pilule est dure à avaler, d'autant que les Aiglons ont perdu Jeff Reine-Adélaïde touché au genou et probablement absent pour un long moment.
Ce n'est pas encore ce soir que Nice aura mis fin à plus de six ans sans le moindre succès à Louis II. En difficulté en championnat, les hommes d'Adrian Ursea ont pourtant cru pouvoir tenir la dragée haute aux hommes du Rocher. Mais l'espoir n'a été que de courte durée. Et même de très, très courte durée. Car après avoir encaissé un premier but sur un penalty concédé lors du premier acte, et transformé par Wissam Ben Yedder (1-0, 28e), les visiteurs ont égalisé grâce à Pierre Lees-Melou (1-1, 47e) avant d'encaisser un nouveau but quatre minutes plus tard. A la conclusion d'un coup franc joué à trois, Ben Yedder, encore lui, a douché définitivement les espoirs niçois (2-1, 51e).
Ligue 1
"Je sonnais à la porte des Mbappé avec les croissants" : les coulisses du transfert de 2017
HIER À 07:33
Tout n'est cependant pas à jeter pour Nice qui a d'abord su montrer une envie qu'on ne lui avait pas souvent connue lors des dernières semaines, hormis peut-être face à Lens (victoire 0-1, lors de 21e journée). Une capacité de réaction ensuite, puisque même menés, les Aiglons n'ont rien lâché et ont su revenir. En revanche, encore trop de maladresse dans les duels, avec beaucoup trop de fautes concédées. Au chapitre des encouragements, une mention pour Jean-Clair Todibo, monté en puissance au fil des minutes, même s'il n'a pas encore le coffre pour tenir un match entier. William Saliba a lui aussi montrer de belles choses avec une plus grande confiance en défense et une envie d'aller aider ses partenaires à l'avant.

Reine-Adélaïde, le coup dur

Nice (14e) repart cependant de Monaco avec un joueur blessé. En fin de rencontre, Jeff Reine-Adélaïde est mal retombé sur son genou gauche qui s'est littéralement plié au-delà du possible. En attendant le résultat des examens, il semble évident qu'il manquera les prochaines semaines, voire les prochains mois, de compétition. Quant aux Monégasques (4e), ce sixième succès consécutif confirme leur robustesse et leur progression constante. Défensivement, les hommes de Niko Kovac ont répondu présent malgré le but encaissé. Si ce secteur continue de s'améliorer et qu'il atteint le niveau du reste de la formation monégasque, alors cette équipe pourrait légitimement postuler à une place en Ligue des champions.
Coupe de France
Une énième absence : Neymar bien suspendu pour la finale face à Monaco
14/05/2021 À 12:43
Coupe de France
Monaco s'offre une finale royale
13/05/2021 À 21:05