Au stade Félix Bollaert, le Racinq Club de Lens et l'Olympique de Marseille se sont partagés les points dans un match spectaculaire (2-2). La première période a été à l'avantage de l'OM grâce à des buts de Florian Thauvin et Arkadiusz Milik, auteur de son premier but sous ses couleurs olympiennes. Mais avec une vraie force collective et un courage exemplaire, les Lensois sont parvenus à revenir au score par l'intermédiaire de Florian Sotoca et Facundo Medina. Lens reste septième, Marseille neuvième mais les hommes de Franck Haise confirment leur talent balle au pied.
Ligue 1
Pour Gerson à l'OM, il ne manquerait plus que l'officialisation
05/06/2021 À 15:57

Au retour des vestiaires, Marseille a craqué

Si Lens a une nouvelle fois fait forte impression, les enjeux du début de partie étaient surtout focalisés sur les joueurs marseillais pour leur première rencontre sans André Villas-Boas à la manœuvre. L'entraîneur portugais licencié, c'est finalement Nasser Larguet, habituel directeur du centre de formation de l'OM, qui s'est présenté en tant qu'entraîneur intérimaire. Et dans les faits, les choses se sont bien goupillées en première période avec le placement surprise d'Alvaro Gonzalez en tant que milieu de terrain récupérateur. Royal, l'Espagnol s'est offert deux passes décisives chanceuses, mais deux passes décisives quand même. La première à destination de Florian Thauvin pour l'ouverture du score (37e, 0-1), puis la deuxième suite à une reprise de volée hors cadre, mais redressée dans les filets par Arkadiusz Milik en bon renard des surfaces (45e+3, 0-2).

Arkadiusz Milik lors de RC Lens - Olympique Marseille

Crédit: Getty Images

Grâce à ce break réalisé juste avant le retour aux vestiaires, les Phocéens se sont mis à croire que le plus dur était fait. En réalité, c'est tout le contraire qui s'est produit. Revigorés comme jamais par Franck Haise à la pause, les Lensois ont trouvé la faille grâce à une combinaison entre Arnaud Kalminuedo, entré à la pause, Simon Banza et Florian Sotoca pour la réduction de l'écart d'une habile reprise du pied droit de l'ancien buteur de Grenoble (47e, 1-2).
Grâce à un intense pressing, Lens a confisqué le ballon à l'OM et a remis les compteurs à égalité grâce à Facundo Medina, servi sur un plateau grâce à un centre de Jonathan Glass (61e, 2-2). Sans l'imprécision de Seko Fofana (77e, 87e) ou Florian Sotoca (78e), Lens aurait probablement remporté cette rencontre car l'OM a trop tiré la langue en fin de partie. Au lieu de cela, le match nul a permis à l'OM de s'éviter une nouvelle grosse migraine. En revanche, la sortie de crise attendra.
Ligue 1
L'enjeu Milik et un chassé-croisé de folie : l'OM à l'heure des (très) grandes manœuvres
27/05/2021 À 06:31
Ligue 1
Mbappé comme Papin, la dernière de Depay, 415 : les enjeux symboliques de la 38e journée
22/05/2021 À 21:22