Si le titre de champion de France ne sera attribué que lors du tout dernier acte de cette saison 2021-2021, le bas de tableau vivra lui aussi un dénouement d'anthologie lors de la 38e journée. Seule certitude, Nîmes va quitter l'élite. Les Crocos ont sombré à domicile dimanche soir face à Lyon (2-5) et termineront à la 19e place, accompagnant ainsi Dijon dans la charrette, destination l'étage inférieur. Pour le reste, la place de barragiste va faire l'objet d'une lutte entre six clubs, tous susceptibles de finir au 18e rang, celui qui ne condamne pas automatiquement, mais mettra le trouillomètre de l'équipe concernée au plus haut.
Tout le monde n'est pas logé à la même enseigne. En réalité, sur ces six clubs, l'un peut dormir tranquille. Reims, 13e avec 42 points après sa large défaite à Paris (4-0), ne compte certes que deux longueurs d'avance sur l'actuel 18e, Nantes. Mais même en cas de défaite à domicile contre Bordeaux lors de la dernière journée, les Champenois ne risquent rien, du fait de la confrontation directe à venir entre Strasbourg (15e) et Lorient (17e), tous deux à 41 points. Une victoire de l'un des deux assurera à Reims de rester devant le vaincu, et en cas de nul, il faudrait que les Rémois perdent par douze buts d'écart contre les Girondins.

Nantes peut y croire

Ligue 1
Pour Galtier, Létang montre encore les crocs : "On ne vient pas s’essuyer les pieds sur le LOSC"
IL Y A UN JOUR
Pour Bordeaux aussi, cela sent plutôt bon. Il faudrait un concours de circonstances pour que le club aquitain sombre : une déroute à Reims (défaite avec trois buts d'écart), un nul entre Strasbourg et Lorient et un nul ou une victoire de Brest. Le scénario n'est certes pas totalement impossible, mais il apparait assez peu vraisemblable. En battant largement le RC Lens dimanche (3-0), Bordeaux a donc sans doute fait le plus dur.
Dimanche, la bande des menacés a en tout cas fait ce qu'il fallait. A commencer par Nantes. Les Canaris ont signé à Dijon (0-4) une quatrième victoire consécutive. Les hommes d'Antoine Kombouaré pètent le feu mais, malgré ce carton, ils ne sortent pas de la zone rouge-orangée. Toujours 18e, le FCN a toutefois son destin en mains désormais : en cas de victoire à la Beaujoire face à Montpellier lors de la dernière journée, les Canaris termineront même au pire à la 16e place.

Kalifa Coulibaly et Nantes peuvent encore croire au maintien.

Crédit: Getty Images

Brest, la mauvaise affaire

Strasbourg, à Nice (0-2), Lorient, contre Metz (2-1), et donc Bordeaux, face à Lens (3-0), sont également allés chercher trois points précieux. Les Merlus sont passés par toutes les émotions. Devant à la pause, ils ont vu Metz revenir à hauteur juste avant de rentrer dans le dernier quart d'heure, avant de reprendre l'avantage deux minutes plus tard grâce à Jérôme Hergault. Lorient reste 17e, avant un dernier déplacement à... Strasbourg, qui vaudra très, très cher.
Reste le cas brestois. Les victoires conjuguées de Nantes, Lorient, Strasbourg et Bordeaux ne font clairement pas les affaires finistériennes. Si le SB29 a ramené un bon point de Montpellier (0-0), sa position est peu enviable avant de recevoir le... Paris Saint-Germain lors de la 38e journée. Un PSG toujours en lice pour le titre ce qui, là encore, n'est pas pour arranger les Brestois, qui pourraient avoir besoin d'aide pour éviter de se coltiner un barrage dont personne ne veut.
La 38e journée
Nantes - Montpellier
Strasbourg - Lorient
Brest - Paris SG
Reims - Bordeaux
Le classement
ClubPointsDifférence de buts
13. Reims42-7
14. Bordeaux42-15
15. Strasbourg41-9
16. Brest41-14
17. Lorient41-18
18. Nantes40-7
19. Nîmes35-29
Ligue 1
Money-time dans le dossier Hakimi : le PSG proche de boucler son arrivée pour 70 millions
HIER À 14:29
Ligue 1
Et maintenant, direction le PSG ? Sergio Ramos l'aurait annoncé à ses anciens coéquipiers !
HIER À 21:01