La crise économique découlant de la pandémie de coronavirus touche fortement l'Olympique Lyonnais. En effet, OL Groupe a déjà perdu plus au cours des six premiers mois de son exercice que lors de l'ensemble de l'année précédente et ne voit pas de retour aux bénéfices d'ici juin. La holding cotée contrôlant l'Olympique Lyonnais a subi une perte nette (part du groupe) de 50,6 millions sur les six mois achevés fin décembre, selon un communiqué publié mardi.
L'an dernier à la même époque, la société affichait un bénéfice de 14,9 millions d'euros, mais l'irruption du Covid-19 l'avait poussé "dans le rouge" sur l'ensemble de l'exercice (à hauteur de 36,5 millions d'euros). Le chiffre d'affaires de ces six mois a plongé de 45%, à 70 millions d'euros, notamment en raison de la disparition quasi-totale de la billetterie et de l'activité évènementielle. Sa composante la plus importante - les droits télés - a reculé de 43% du fait de la non participation du club à la Ligue des Champions et à la défaillance de Mediapro. L'OL chiffre le manque à gagner découlant de ces divers facteurs à 111 millions d'euros.
Ligue 1
Kluivert prolonge le bel été niçois, les chiffres du prêt dévoilés
20/07/2021 À 20:59
En revanche, la vente de joueurs a généré 53,3 millions d'euros de revenus (-23% sur un an) sur le semestre. Pour la première fois depuis qu'il a pris possession de son nouveau stade, le groupe lyonnais a été déficitaire en exploitation : son excédent brut a été négatif de 9,3 millions, alors qu'il était positif de 61,8 millions il y a un an. "Compte tenu des restrictions importantes qui pèsent toujours sur de multiples activités... et en raison de la crise sanitaire, le groupe n'anticipe pas d'amélioration notable" de son activité d'ici le 30 juin. En conséquence, le deuxième semestre devrait être lui aussi "fortement déficitaire", a-t-il prévenu dans son communiqué.
Nous sommes en contact avec les autorités pour être pilotes d'un retour du public
"Pour l'instant, on discute et constituons notre dossier, mais nous sommes exactement dans la même démarche "pro-active" que les organisateurs de concerts, qui pourraient expérimenter un retour du public dans quelques salles. Nous sommes d'ores et déjà en contact avec les autorités pour être pilotes d'un retour du public", a indiqué le directeur général Thierry Sauvage.

Palmarès, implacable, 8-2 : Ce Bayern est-il la meilleure équipe de l'histoire ?

Ligue 1
Spotify, contrats et pass sanitaire : Aulas dévoile ses solutions pour le foot français
20/07/2021 À 17:56
Ligue 1
Jeunesse, paris, et fibre néerlandaise : Nice, Rennes et Monaco, agitateurs du mercato
17/07/2021 À 21:22