Christophe Galtier, Patrick Vieira, Marcelo Gallardo et Roberto De Zerbi formaient la short-list de l'OL pour remplacer Rudi Garcia. Face aux refus des uns et aux indisponibilités des autres, Lyon s'est tourné vers la cinquième voie, celle de Peter Bosz.
Moins connu que les candidats initiaux, le Néerlandais présente pourtant un CV séduisant malgré un palmarès très pauvre au regard des clubs dans lesquels il est passé. Voici ce qu'il faut savoir sur le nouvel homme fort de Lyon.

L'émotion avant le résultat

Ligue 1
Puel mis sous pression par les supporters stéphanois : "On te laisse 24h pour démissionner"
HIER À 13:17
La ressemblance avec Pep Guardiola n'est pas que physique. Peter Bosz assume totalement l'influence du coach catalan. Comme lui, il se réclame de l'école néerlandaise incarnée par Johann Cruyff. "Je n’essaie pas seulement de gagner, je veux aussi provoquer l’enthousiasme chez les gens, déclarait-il en 2015 dans les colonnes de So Foot. Je pense que les fans attendent d’une équipe qu’elle ait la possession, qu’elle se crée beaucoup d’occasions et bien sûr, qu’elle marque beaucoup de buts."
Bosz est un idéaliste et colle parfaitement à ce que veut retrouver Juninho. Il vient avec des idées et des principes : un 4-3-3 immuable, qui rappellera de bons souvenirs au directeur sportif brésilien, de la possession, des défenseurs relanceurs, des latéraux offensifs, une grosse intensité à la perte du ballon et un jeu spectaculaire qui penche vers l'avant.

Juninho, le directeur sportif de l'OL

Crédit: Getty Images

De Jong, de Ligt, Dolberg, Havertz : Un penchant pour la formation

On ne devient pas entraîneur de l'OL sans une fibre de formateur. Là-encore, en choisissant Bosz, Lyon veut renouer avec son ADN et se tourner vers la puissance de son académie qui reste l'un de ses principaux points forts sur la concurrence. Il suffit de se pencher sur le parcours du coach batave pour constater qu'il a lancé la carrière de quelques grands talents. De Frenkie de Jong et Matthijs de Ligt à l'Ajax, à Kai Havertz dont il a accompagné l'explosion à Leverkusen. Il a remis ça cette saison avec le successeur d'Havertz, le très prometteur Florian Wirtz.

Peter Bosz und Kai Havertz von Bayer 04 Leverkusen

Crédit: Imago

Il connaît bien la France et l'OL

Ancien milieu de Feyenoord ou du Hansa Rostock, il a appris le français au Sporting Club de Toulon où l'ancien international néerlandais a évolué sous les ordres de Rolland Courbis. Ce n'est pas un détail car, après le traumatisme Sylvinho, Jean-Michel Aulas voulait absolument un coach qui maîtrisait le français. Le président de l'OL n'est pas rancunier. Car l'Ajax de Peter Bosz reste un mauvais souvenir, pour ne pas dire un traumatisme, pour lui. Engagé en demi-finale de la Ligue Europa 2016/2017, Lyon rêvait tout haut de son premier trophée européen. Mais il est tombé sur une équipe néerlandaise aussi séduisante qu'efficace. Cette saison encore, ce sont les Niçois qui se sont heurtés à la puissance offensive du Bayer Leverkusen de Bosz en Ligue Europa (deux défaites : 6-2 et 2-3).

Mathieu Valbuena (OL) dépité devant les joueurs de l'Ajax Amsterdam

Crédit: Getty Images

Dynamique en berne et minuscule palmarès

Depuis son départ de l'Ajax à l'été 2017 et son départ pour l'Allemagne, la carrière de Peter Bosz a connu plus de bas que de hauts. Il n'est resté que 24 matches à Dortmund (pour 10 défaites) et six mois alors qu'il devait assurer la succession de Thomas Tuchel. L'échec fut retentissant. En décembre 2018, il rebondit à Leverkusen. Il parvient à se qualifier pour la Ligue des champions, atteint la finale de la Coupe d'Allemagne, occupe la place de leader de Bundesliga en fin d'année 2020 mais il trébuche toujours sur la dernière marche. Voilà la plus grande tâche dans le parcours de Bosz : son palmarès. Malgré l'ambition des clubs qu'il a entraînés, Bosz n'a remporté qu'un championnat de division 2 néerlandaise. A 57 ans, le bilan est maigre… mais n'a pas refroidi Lyon.

Peter Bosz

Crédit: Eurosport

Ligue 1
Nice - OM sera rejoué sur terrain neutre, Nice sanctionné d'un point de pénalité ferme
08/09/2021 À 21:14
Ligue 1
Aucun vainqueur et zéro point : Un gel du match entre Nice et l'OM serait envisagé
07/09/2021 À 19:36