Il devait commencer à trouver le temps long. Quatre matches sans marquer en Ligue 1, c'est beaucoup à l'échelle d'un joueur du niveau de Memphis Depay. Cela lui était déjà arrivé deux fois sur la première moitié de la saison. Au cinquième match, il toujours fini par retrouver le chemin des filets. Le Néerlandais n'a pas changé en 2021. Et Strasbourg a payé la disette de l'ancien Mancunien, muet depuis le nul décroché à Rennes (2-2) le 9 janvier dernier. Auteur d'un doublé, l'attaquant lyonnais a retrouvé toute son efficacité pour guider son équipe vers un net succès face au club alsacien (3-0).
Depay sait ajouter la manière. Lancé par Houssem Aouar sur une perte de balle strasbourgeoise, il a fait parler sa sûreté technique et son sang-froid pour ouvrir la marque au cœur de la première période. Mais le Néerlandais avait gardé le meilleur pour la suite. Un coup franc magnifiquement caressé pour trouver la lucarne du but alsacien et sceller la victoire des Gones en seconde période. Le fruit du talent. Et du travail. "Nous avons marqué trois buts dont un magnifique coup franc par un joueur (Depay, NDLR) qui a bien travaillé ces situations vendredi à l'entraînement", se félicitait l'entraîneur lyonnais Rudi Garcia à l'issue de la rencontre.
Ligue 1
Un récital pour prendre la tête : Lyon met la pression sur Lille et le PSG
06/02/2021 À 19:46

Benzema ? "Je ne veux pas me comparer à lui"

Un but magnifique. Et un but symbolique. C'était le 67e pour Memphis Depay sous un maillot lyonnais qu'il porte depuis janvier 2017. Un total qui lui permet de dépasser d'une petite unité l'un des plus beaux joyaux de la formation des Gones : Karim Benzema, auteur de 66 réalisations avec l'OL avant de partir faire le bonheur du Real Madrid. "C'est un grand attaquant qui continue de marquer des buts mais je ne veux pas me comparer à lui, a sobrement commenté le Néerlandais sur le sujet devant la presse. Je suis heureux de mes performances et de mes statistiques."
Elles le situent désormais à la 16e place du classement des meilleurs buteurs de l'histoire de l'OL. Loin derrière l'intouchable Fleury Di Nallo, qui le domine avec 222 buts, devant Bernard Lacombe (149) et Serge Chiesa (132). Depay ne les dépassera probablement jamais, surtout avec un contrat qui expire en juin prochain et qu'il n'a toujours pas prolongé. Ce n'est certainement pas son objectif. Avant de regarder le classement des buteurs lyonnais, Memphis s'intéresse surtout à celui de son équipe, leader provisoire en attendant le résultat de Lille dimanche à Nantes (17h00).

Une période déterminante

Si l'OL s'est un peu relâché en seconde période, il a affiché une qualité de jeu sur les 45 premières minutes qui l'autorise à viser le titre. Mais pour atteindre ce fabuleux objectif, les Gones auront besoin d'un Depay au sommet de sa forme pour assumer son statut de leader. A l'image du visage affiché par le Néerlandais face à Strasbourg. "J'ai essayé de faire de mon mieux sur les trois derniers matches, comme à Dijon où j'aurais pu marquer deux buts, peut-être trois, mais je veux garder ma confiance pour les prochains matches", a-t-il insisté.
Ils s'annoncent déterminants pour les Gones. Sur les cinq prochaines journées, ils auront trois déplacements (Brest, Marseille et Reims) et deux matches à domicile pas forcément évidents à négocier (Montpellier et Rennes). Ensuite viendra un choc qui fait déjà saliver face au PSG. L'OL aborde ainsi une période qui définira ses ambitions du printemps. Avec un Memphis de nouveau décisif et motivé comme jamais, les Lyonnais peuvent l'envisager avec sérénité.

"Sampaoli, le personnage qu'il faut à l'OM mais peut-être pas le coach"

Ligue 1
Cherki, l'atout du présent, les contours de l'avenir de l'OL
IL Y A 19 HEURES
Ligue 1
"On se doit de les remercier" : l'OL a été soutenu par ses supporters... depuis l'extérieur du stade
08/05/2021 À 17:56