Sergio Rico : 5

La doublure de Keylor Navas a connu une première période assez tranquille avec un arrêt devant Rongier (22e) et une parade devant Gueye (23e). Et une deuxième qui l'a été un peu moins avec une faute de main sur frappe de Kamara (50e) et une prise de balle un peu délicate, en deux temps, sur une autre tentative du milieu marseillais (86e). Pas d'erreur notable à signaler dans la relance.
  • En bref : Ce n'est pas Navas.
Ligue 1
Imparfait mais impitoyable, Paris maîtrise l'OM
07/02/2021 À 21:53

Alessandro Florenzi : 6

Le latéral droit parisien a commencé par avoir un déchet technique inhabituel en début de match. Mais il a surtout été l'un des principaux protagonistes du deuxième but du PSG, de son interception qui a lancé la contre-attaque parisienne à son centre impeccable repris par Icardi (24e). Il a confirmé ses qualités de centreur avec une nouvelle offrande que l'Argentin n'a pas pu convertir (49e). Défensivement, il n'a pas été souvent mis en danger par Payet.
  • En bref : Ce match se prêtait bien à ses qualités.
Remplacé par Thilo Kehrer (87e)

Marquinhos : 6

On signalera une mésentente avec Gueye sans conséquence (23e). Pour le reste, Marquinhos a une nouvelle fois été impeccable dans tous les aspects du jeu. Impérial dans les duels à l'image d'un sauvetage de la tête devant Germain (51e), impeccable dans la relance avec une capacité à alterner le jeu long et les passes courtes à bon escient, le Brésilien a une nouvelle fois signé un match plein.
  • En bref : Le garant de la solidité du PSG.

Presnel Kimpembe : 7

Le champion du monde a été intraitable. Kimpembe a multiplié les interventions bien senties pour écarter le danger sur les situations chaudes (17e, 37e, 44e, 74e…). Il a parfaitement compensé les espaces laissés par Kurzawa sur le côté gauche avec un placement toujours inspiré et sa puissance physique dans les duels. Rien à redire sur la relance non plus, malgré une grosse prise de risque sans conséquence en première période.
  • En bref : Un grand match… comme souvent quand Marquinhos est à ses côtés.

Florian Thauvin (OM) face à Presnel Kimpembe (PSG)

Crédit: Getty Images

Layvin Kurzawa : 5

Le latéral gauche parisien s'est signalé par ses initiatives en attaque (5e, 54e) et un centre parfait pour Mauro Icardi qui aurait pu aboutir à un penalty (59e). En revanche, il a souvent affiché des difficultés à bien se positionner pour contenir Thauvin, surtout en première période, mais l'ancien Monégasque a aussi signé un sauvetage déterminant devant l'international français (61e).
  • En bref : Intéressant en attaque, inquiétant en défense… Du Kurzawa dans toute sa splendeur.

Leandro Paredes : 5

Positionné dans son rôle désormais habituel devant la défense, Paredes a parfois été gêné par le pressing marseillais pour orienter le jeu vers l'avant. Sa qualité de passe n'en a pas moins été précieuse dans la relance, et l'Argentin a failli marquer sur l'une de ses très rares montées avec une frappe de mammouth qui a effleuré le poteau (32e). Il a évidemment donné de la voix et cela s'est traduit par un avertissement pour contestation (45e).
  • En bref : Correct, sans plus.
Remplacé par Danilo (66e).

Idrissa Gueye : 5

Invité surprise dans le onze de départ parisien, Gueye a accompli son travail de l'ombre habituel. Le Sénégalais a beaucoup soulagé Paredes à la récupération et offert une couverture précieuse sur les côtés pour prêter main forte à ses latéraux. Peu de prises de risque dans la relance, peu de projections vers l'avant, mais ce n'était pas son rôle.
  • En bref : Précieux, pas indispensable.

Marco Verratti : 6

Positionné en soutien de Mauro Icardi, le Petit Hibou a impressionné par son activité et son volume de courses. Que ce soit pour initier le pressing parisien ou revenir prêter main forte à sa défense, l'Italien s'est dépensé sans compter. Il a gagné un duel important face à Rongier sur l'action qui amène le premier but parisien avant d'être l'auteur d'un retour salvateur devant Thauvin dans la surface (20e).
  • En bref : Le maillon fort du milieu parisien. Comme toujours.

Marco Verratti (PSG)

Crédit: Getty Images

Angel Di Maria (non noté)

L'Argentin n'a passé qu'une petite dizaine de minutes sur le terrain. Mais il a eu le temps d'adresser un ballon parfait sur l'ouverture du score parisienne (9e). Il a été victime d'une blessure, visiblement musculaire, sur cette action et a dû immédiatement céder sa place.

Remplacé par Pablo Sarabia (12e) : 5

L'Espagnol s'est mis au diapason sur le côté droit de l'attaque parisienne. Il a même participé au deuxième but de son équipe avec un bon décalage pour Florenzi (24e). L'ancien Sévillan n'a pas ménagé ses efforts et s'est signalé avec deux bonnes ouvertures pour Mbappé (47e) et Icardi (53e). Un contrôle mal ajusté l'a empêché de concrétiser une bonne occasion (85e).
  • En bref : Irréprochable mais encore trop neutre.
Remplacé par Moise Kean (87e)

Kylian Mbappé : 7,5

Positionné sur le côté gauche de l'attaque, Mbappé a tout de suite donné le ton d'une prestation de grande classe. La star parisienne a fait parler à la fois sa vitesse et sa capacité d'élimination avant de faire le bon choix dans la finition pour ouvrir le score (9e). Il a inlassablement fait mal à la défense marseillaise par ses accélérations et ses dribbles, n'a pas été loin d'adresser une passe décisive à Icardi (47e) et a commis un excès d'altruisme pour tenter de faire marquer Neymar (77e).
  • En bref : Du grand Mbappé. Prometteur à l'approche du Barça.

Mauro Icardi : 7

L'Argentin a été à l'origine du premier but, en dégageant un ballon de la tête sur un corner marseillais avant de servir de relais au milieu d'une action conclue par Mbappé (9e). Icardi a ensuite fait parler son instinct de buteur en inscrivant le but du break d'une tête retournée dans un angle impossible, avec une qualité d'appel remarquable pour éliminer Alvaro (24e). Averti pour dans un choc avec Mandanda (53e), il aurait pu (dû) bénéficier d'un penalty après avoir pris le dessus sur Sakai (59e).
  • En bref : Diabolique en général, et face à l'OM en particulier.
Remplacé par Neymar (65e)
Le Brésilien s'est tout de suite signalé avec un duel à la course avec son grand copain Alvaro, avant d'adresser deux frappes trop enlevées (76e, 85e).
Ligue 1
Sampaoli vs Messi et les autres Argentins du PSG : souvenirs amers et frustrations au rendez-vous
IL Y A 11 HEURES
Ligue 1
Le retour : Icardi s'est entraîné avec le PSG, retour prévu contre l'OM ?
IL Y A 16 HEURES