C'est une première dans l'histoire du football français : un match, OM-Rennes en l'occurrence, a été reporté suite à des faits de violence commis dans l'enceinte d'un centre d'entraînement. La LFP n'a pas tardé à prendre la décision face aux incidents qui ont eu lieu ce samedi à La Commanderie. "On a pris la décision de reporter la rencontre, ce qui nous paraissait le plus sage. C'était inenvisageable de maintenir dans ces conditions, ou de le remettre à demain", a fait savoir Arnaud Rouger, directeur général de la LFP, sur Canal Plus qui a fait part de "l'état de choc" de l'équipe et du staff pour justifier la décision de la Ligue.

Ligue 1
Faible face aux forts et confiance inversée : Et si Paris devait s'inquiéter ?
IL Y A 4 HEURES

Face à ce cas de figure inédit, l'OM risque-t-il de perdre le match sur tapis vert ? "Le match sera reporté, ne sera pas perdu sur tapis vert, ce qui serait un comble, a fait savoir Arnaud Rouger. Ce sont plutôt les fauteurs de troubles qui risquent des sanctions." Les incidents n'ayant pas eu lieu durant un match ni même dans le stade, l'OM ne risque rien de ce stricte point de vue.

"Les évènements ne se sont pas produits au stade mais au centre d'entraînement, ce qui va rendre, en tout état de cause, toute décision à prendre pas la LFP contestable, nous fait savoir Maître Thierry Granturco, avocat du droit du sport. Les textes ne prévoient pas ces cas de figure. C'est la raison pour laquelle la sanction financière me semble la plus probable, éventuellement accompagnée d'une délocalisation du match."

Ligue 1
Bonne nouvelle pour le PSG : Neymar et Bernat de retour à l'entraînement
IL Y A 8 HEURES
Ligue 1
Koscielny se lâche sur le vestiaire bordelais et appelle à "faire le ménage"
IL Y A 9 HEURES