L'OM a presque fini par l'oublier. Conséquence heureuse de la suite de sa saison, réussie, ou simple effet de l'érosion du "Classique", Marseille s'était vite remis du lourd revers subi au Parc des Princes (4-0) en octobre dernier. Un peu moins d'un an plus tard, les Olympiens s'apprêtent à retrouver Paris. Dans un tout autre contexte. Mais en ayant - visiblement - retenu la leçon.

Ligue 1
Retours de Neymar and co et imbroglio Mandanda : Villas-Boas s'agace
11/09/2020 À 12:50

Les hommes d'André Villas-Boas avaient abordé cette rencontre comme toutes les autres. Avec de l'ambition. Peut-être un peu trop. "On avait essayé de presser mais ce n'était pas une bonne idée, s'est souvenu Dimitri Payet en conférence de presse. Ça avait fonctionné dans la plupart de nos matches. Cette fois, ce sera autre chose."

L'OM a fait l'erreur une fois. Et n'a pas l'intention de la répéter, même si le PSG ne sera peut-être pas tout à fait lui-même : Mbappé est forfait et l'incertitude plane concernant les autres joueurs testés positifs à la Covid-19. Qu'importe, aussi, si Lens a démontré qu'une équipe privée de son hydre à trois têtes (Neymar, Di Maria et la star de Bondy) n'était plus du tout aussi redoutable. "Ils ne joueront pas notre match comme ils ont joué jeudi", a averti Payet.

AVB en a discuté avec ses joueurs

Alors, quel visage attendre du club phocéen ? Autrefois fidèle à ses principes, André Villas-Boas a mis un peu d'eau dans son vin pour évoluer vers plus de pragmatisme. Cette semaine, il a même consulté ses joueurs pour évoquer la stratégie à appliquer. "Avec tout le groupe, on a discuté de ce qu'il voulait et de ce qu'on pouvait mettre en place, a confirmé le meneur marseillais. On avait plusieurs idées en tête et au fil de la semaine, on a bossé et affiné le tout."

André Villas-Boas, en conférence de presse avant le match opposant le PSG à l'Olympique de Marseille, le 11 septembre 2020

Crédit: Getty Images

"On a bien regardé ce qui s'est passé contre Lens", a précisé André Villas-Boas. De quoi laisser entendre que l'OM procèdera avec plus de patience pour profiter de chaque opportunité de contre ? Peut-être. Mais le clan olympien n'a pas voulu en dire trop. Et ce plan-là, Payet l'a bien exécuté : "On verra dimanche. On n'a rien défini pour l'instant. Enfin si. Mais je ne peux pas vous le dire."

Ligue 1
Avant PSG-OM, Payet persiste et signe : "Ce tweet, ça m'a beaucoup fait rire"
11/09/2020 À 12:08
Ligue 1
"Titis" inspirés, un Bulka bien maladroit : que retenir de ce PSG remanié ?
11/09/2020 À 07:01