Ce n'est plus un secret depuis un petit moment déjà : Florian Thauvin va quitter l'Olympique de Marseille. Il évoluera la saison prochaine au Mexique, sous les couleurs des Tigres. Dimanche soir, il a donc vécu un moment particulier contre Angers, qui restera son ultime match au Vélodrome avec le club phocéen.
Après la victoire arrachée face au SCO (3-2), un succès qui rapproche l'OM d'une qualification en Ligue Europa, l'international français s'est confié sur les motifs de son départ, alors que ses dirigeants souhaitaient pourtant le conserver. "Frank McCourt et Pablo Longoria m'ont fait une belle proposition et je les remercie. Mais je crois que j'avais fait le tour", a-t-il expliqué en conférence de presse.
Ligue 1
"Cette fois, aller au moins en C1" : Garcia veut rejoindre un projet plus ambitieux qu'à Lyon
HIER À 12:16
Je peux me regarder dans un miroir
Florian Thauvin n'est pas le premier à le dire (ou à le penser) et sans doute pas le dernier à le ressentir, mais jouer à Marseille, c'est à la fois à coup sûr un bonheur, peut-être un privilège, mais aussi une forme de fardeau. "L'OM est un club magnifique, c'est le plus beau club français. Mais c'est aussi un club fatigant", relève le champion du monde 2018.
Il aura donc passé cinq années plus ou moins réussies, entre hauts et bas, sur la Canebière. "Je garde de très beaux souvenirs, notre parcours en Ligue Europa, d'avoir marqué contre le PSG... Le regret c'est de ne pas avoir remporté de trophée", résume-t-il. Pour autant, l'ancien Bastiais estime ne pas avoir à rougir de son bilan : "Je peux me regarder dans un miroir et être très fier de moi."
C'est en tout cas une page importante de sa carrière qui se tourne. Sans amertume, mais pas sans une certaine émotion, à l'écouter. "Aujourd'hui, ça fait mal au coeur, c'est une page de ma vie qui se tourne, rappelle-t-il. Je veux dire un mot aux supporters. Je suis venu à l'OM pour ça. Je ne suis pas né Marseillais mais je le suis devenu. Je suis déçu de ne pas avoir pu leur dire au revoir mais je les remercie pour tout ce qu'ils m'ont donné et pour l'hommage qu'ils m'ont rendu ce soir. Ils sont à tout jamais dans mon coeur."

Florian Thauvin avec Arkadiusz Milik lors de son dernier match au Vélodrome avec l'OM, le 16 mai 2021.

Crédit: Getty Images

Gignac décisif dans son choix

Mais il était temps de tourner la page, après une saison éprouvante à tous les niveaux. Pas sa meilleure, sportivement parlant, convient d'ailleurs l'intéressé. "Vous l'avez tous vu, je n'ai pas passé une bonne saison. Je n'étais pas à l'aise cette année, admet-il. Alors c'est aussi un soulagement, il était temps de passer à autre chose."
Autre chose, autre part, mais pourquoi aussi loin ? "Dédé (Gignac, NDLR) a eu un rôle important. Il m'a appelé pour me parler du projet. J'ai été vite emballé, j'ai vu que Dédé avait pris beaucoup de plaisir là-bas". Plaisir. Le mot-clé est lâché. Celui qui a primé dans sa décision. "J'avais la possibilité de rester en Europe mais le plus important pour moi c'était de prendre du plaisir. En Amérique latine, ce sont des passionnés. Moi, le football est mon métier mais c'est d'abord ma passion". A Marseille, elle était parfois enivrante. Et souvent envahissante. Florian Thauvin avait envie d'autre chose. Et des envies d'ailleurs.
Ligue 1
Mbappé avoue ses doutes : "Le meilleur endroit pour moi ? Je n’ai pas encore la réponse"
HIER À 07:40
Ligue 1
Retrait de Canal +, victoire d'Amazon : les questions que pose la nouvelle donne des droits TV
11/06/2021 À 19:26