Monaco tient la cadence. Mis sous pression par Lille et le Paris Saint-Germain dans la course au titre, les Monégasques ont dominé la lanterne rouge grâce à un doublé de Wissam Ben Yedder et un but de Stevan Jovetic, tous inscrits en seconde période (3-0). Remaniée au coup d’envoi, la formation de Niko Kovac poursuit sa superbe année 2021 en revenant à un petit point de la deuxième place, tandis que Dijon continue de sombrer au fond du classement avec une 12e défaite consécutive. Seule ombre au tableau pour Monaco : Cesc Fabregas a été remplacé pour une blessure à la cuisse.
Ligue Europa
Pourquoi Monaco et la Ligue 1 poussent derrière Manchester United
25/05/2021 À 21:56
Monaco a encore pris son temps. Pourtant, la formation de Niko Kovac a tenté de prendre la lanterne rouge à la gorge dès le coup d’envoi. Mais Youssouf Fofana (4e) et Aleksandr Golovine (11e) n’ont trouvé que les gants d’Allagbe. L’attaquant russe de l’ASM, très en jambes ce dimanche après-midi, a offert deux nouvelles situations à Jovetic (16e) et Sidibé (18e) sans que ses coéquipiers ne trouvent le cadre. Dominateurs mais toujours muets, les Monégasques ont bien cru ouvrir le score sur une tête de Maripan, mais c’était sans compter sur l’arbitre de touche, qui avait levé son drapeau (24e). Sans Kevin Volland (malade) ni Wissam Ben Yedder (remplaçant) au coup d’envoi, Monaco a ensuite balbutié son football, n’arrivant plus à mettre de vitesse dans ses transmissions.

Coaching gagnant

Voyant le troisième de Ligue 1 en difficulté, la lanterne rouge s’est alors débridée pour créer la sensation. Mais, après un beau numéro en solitaire, Mama Baldé a buté sur Benjamin Lecomte (38e) avant que Boubakar Kamara ne manque la lucarne d’une frappe lointaine (43e), permettant aux deux équipes de retourner aux vestiaires sur un score nul et vierge.
Devant le manque de verticalité de son effectif, Niko Kovac a parfaitement trouvé la solution en lançant Wissam Ben Yedder et Cesc Fabregas après la pause. Et Monaco a directement montré un tout autre visage. Accroché par Ecuele Manga dans la surface, Ben Yedder a obtenu un penalty trois minutes après son entrée en jeu. Voulant se faire justice lui-même, le capitaine monégasque a buté sur Allagbé, avant que Stevan Jovetic ne se jette pour débloquer la situation (1-0, 50e).
Soulagés par l’ouverture du score, l’ASM n’a plus arrêté de pousser. Encaissant vague sur vague, la lanterne rouge n’a pas tardé à sombrer, encaissant les 16e et 17e buts de Wissam Ben Yedder en Ligue 1. D’abord d’un joli piqué à la suite d’une ouverture lumineuse de Golovine (2-0, 63e) avant que l’attaquant français ne transforme un nouveau penalty obtenu par Ballo-Touré d’un contre-pied parfait (3-0, 89e). Mis sous pression par le PSG (2e, 66 pts) et Lille (1er, 69 pts), la formation de Niko Kovac a prouvé une fois de plus qu’il fallait compter sur elle pour jouer le titre de champion de France.

Wissam Ben Yedder (AS Monaco) célèbre son but en Ligue 1 face à Dijon le 11 avril 2021

Crédit: Getty Images

Au contraire, les semaines se suivent et se ressemblent pour Dijon, qui a enchaîné une 12e défaite consécutive en Ligue 1. Et ce n’est pas Saturnin Allagbe qui dira le contraire. Interviewé à la fin du match par nos confrères de Canal Plus, le portier du DFCO a exprimé son mécontentement, déclarant que "c’était pareil tous les week-ends". Bon dernier du championnat avec quinze points, Dijon est quasiment en Ligue 2.
Ligue 1
"Faire la même chose que Lille" : Monaco se sent pousser des ailes
24/05/2021 À 15:24
Ligue 1
Mbappé comme Papin, la dernière de Depay, 415 : les enjeux symboliques de la 38e journée
22/05/2021 À 21:22