Benoît Costil et Laurent Koscielny, accusés de racisme par les supporters "Ultramarines", ont reçu jeudi le soutien de leurs actuels ou ex-coéquipiers qui "démentent formellement (ces) accusations". Hormis M'Baye Niang qui avait apporté dès mercredi sur Instagram "un énorme soutien à (s)es amis Benoît Costil et Laurent Koscielny", le reste du groupe professionnel avait gardé le silence depuis les événements de dimanche face à Montpellier.
Dans un communiqué envoyé jeudi au quotidien Sud Ouest, les partenaires de Benoît Costil disent "s'associer au club pour démentir formellement les accusations de racisme à l'encontre des joueurs de l'équipe". "Nous condamnons toute forme de racisme dans le foot et dans la société. Nous souhaitons maintenant nous consacrer à notre mission et retrouver l'apaisement. Un grand merci à toutes les personnes qui nous soutiennent. Soyez sûrs que nous lutterons pour sauver le club et le maintenir parmi l'élite", poursuit le texte.
Ligue 1
Le départ de Wijnaldum, symbole d'un PSG en galère avec ses milieux
05/08/2022 À 19:59
Dimanche à la mi-temps du match face à Montpellier (0-2), suite à une explication musclée derrière son but entre Benoît Costil et un leader des Ultramarines, le gardien international bordelais avait mimé un geste suggérant que ce supporter était à la solde de la direction, déclenchant sifflets et insultes. Un peu plus tard, les Ultramarines ont accusé l'ancien Rennais de racisme, disant se baser sur les témoignages d'un ancien et d'un actuel salariés du club, proches du groupe professionnel.
Après avoir annoncé à ses coéquipiers son départ du club dimanche, Benoît Costil s'est ravisé et était présent lundi au Haillan pour un décrassage et pour rencontrer ses dirigeants. Mardi soir, la direction reconnaissait dans un communiqué "l'existence d'allégations concernant des comportements inacceptables et des propos à caractère raciste qui auraient pu être tenus par des salariés du club".

Costil n'a pas encore déposé plainte

Elle précisait toutefois qu'"à ce jour, aucune pièce visant à étayer ces allégations n'a été portée à la connaissance du club qui, par principe, entend faire preuve de la plus grande prudence et se doit de rappeler la nécessité de respecter le principe de présomption d'innocence". Mercredi matin, le gardien, accompagné de Laurent Koscielny qui occupe depuis fin janvier un poste d'ambassadeur du club et a lui aussi été visé par des accusations de racisme, a réuni ses coéquipiers pour une discussion ouverte sur le sujet.
Dans la foulée, le dépôt d'une plainte pour "dénonciation calomnieuse" ou "diffamation" a été envisagé, "mais elle n'est pas encore déposée", affirmait jeudi à l'AFP un conseil de Benoît Costil. Bordeaux, lanterne rouge de L1 avec six points de retard sur le 17e, dispute un match amical à huis clos contre Alavés vendredi à Bayonne
Ligue 1
Le PSG prête Wijnaldum à la Roma
05/08/2022 À 18:20
Ligue 1
Veretout atterrit à Marseille
05/08/2022 À 17:36