C'est une occasion manquée. Et plus que ça même. Le Stade Rennais a peut-être laissé filer ses rêves de Ligue des champions ce mercredi. Sur la pelouse de son voisin, le club breton s'est pris les pieds dans le tapis pour s'incliner face à Nantes (2-1). Nice, qui s'est imposé quelques heures avant contre Saint-Etienne (4-2), lui passe donc devant et le club rouge et noir se retrouve cinquième de L1, à trois points du podium et six de l'OM (2e). La soirée catastrophique pour résumer. "Cette défaite me fait mal. J'avais à cœur qu'on gagne ce derby. Et qu'on continue à rêver. Et ce soir, on n'a rien fait. J'en veux à mon groupe et je m'en veux aussi", a résumé Hamari Traoré, le capitaine breton sur Canal +.
Rennes peut en effet nourrir des regrets. Car si Nantes a surfé sur l'euphorie de sa victoire en Coupe de France, c'est bien le Stade Rennais qui a déjoué. Flavien Tait avait pourtant ouvert la marque (0-1, 31e). Mais ensuite, les coéquipiers de Lovro Majer ont été méconnaissables, affichant une certaine fébrilité derrière et un manque de réussite coupable de l'autre côté du terrain à l'image d'un Gaëtan Laborde toujours en panne. Surtout, ils ont manqué d'impact et d'envie dans les duels alors qu'ils ont mis le pied sur le ballon (70% de possession). "Peut-être que l'équipe manque encore de caractère, de maturité. Il faut avoir davantage de sérénité dans les temps faibles, quand on est un peu bousculé (...)", note Bruno Génésio.
Ligue 1
Lens envoie l’OM en C1 au buzzer !
21/05/2022 À 21:01

Flavien Tait et Martin Terrier abattus après le revers du Stade Rennais à Nantes

Crédit: Imago

Rien n'est fini
Pour les Bretons, ce n'est cependant pas une question de pression liée à l'enjeu de cette fin de saison. Mais bien d'attitude. "La pression ? Ce n'est pas ce que je ressens. On a réussi à ouvrir le score donc ça aurait dû nous mettre dans les meilleures conditions. Mais on s'est mis en difficulté tout seul, regrette encore le coach rennais sur la chaîne cryptée. Il y a eu de bonnes choses avec le ballon en première mi-temps. Sans le ballon en revanche, on a affiché beaucoup d'insuffisance. On a été dominé dans l'état d'esprit, dans l'envie, dans l'enthousiasme (...). On a confondu. Le football, ça se joue avec le ballon mais aussi et surtout en récupérant bien le ballon."
En clair, la formation d'Ille-et-Vilaine n'a pas su mettre les ingrédients requis pour aller chercher un succès dans un derby. Et dans un match crucial pour le sprint final. "Après notre but, on s'égare, s'agace encore Traoré. On a perdu les duels, on ne gagne pas les deuxièmes ballons. On n'est pas là. (…) On n'a pas montré notre vrai visage. Sur ce qu'on a fait ce soir, on ne mérite pas d'être sur le podium. En plus, c'est un derby. On n'a pas le droit. (…) Sur ce qu'on a fait ce soir, c'est insuffisant pour être troisième, on ne mérite pas d'être sur le podium".
Abattus alors qu'ils devaient répondre pour rester en course pour la deuxième place et ainsi mettre la pression sur l'OM, les Rennais vont maintenant devoir digérer cet échec nantais. Car si la qualification directe pour la Ligue des champions s'est sûrement envolée ce mercredi, la C1 reste envisageable. Même si la mission s'est sérieusement compliquée en une soirée manquée. "Rien n'est fini, prévient Génésio. Il reste deux matches et six points à prendre. C'est un championnat bizarre. C'est un non-match mais on a aussi fait plein de bons matches. On se doit de montrer un autre visage contre Marseille. On a deux jours pour se remettre la tête à l'endroit afin de jouer l'OM à 100% de nos possibilités. Et gagner ce match pour espérer".
Ligue 1
Rennes relancé, Marseille en danger : cette fois, les dynamiques sont inversées
14/05/2022 À 23:15
Ligue 1
Nantes refroidi à Lyon
14/05/2022 À 20:52