Le scénario attendu, ce n'était pas celui-là. On imaginait plus facilement le PSG boucler sa saison dans une ambiance morose, sur fond de départ de Kylian Mbappé au Real Madrid, de grève des supporters, de joueurs démobilisés avant de partir en vacances, de remise du trophée de champion de France en catimini. Cela aurait finalement pu coller à la saison si bizarre du club de la capitale. C'est tout le contraire qui s'est produit. Paris a vécu une soirée magique dans tous les sens du terme.

La folie "Kylian"

Ligue 1
Le PSG reste très intéressé par Ekitike
IL Y A 11 HEURES
Le samedi magnifique de Paris a commencé bien avant la tombée de la nuit. Il était déjà en marche quand l'ensemble des médias ont annoncé la prolongation de Kylian Mbappé, alors que son départ au Real Madrid semblait longtemps acquis. L'annonce faite par l'attaquant parisien et son président, Nasser al-Khelaïfi, juste avant le coup d'envoi de la rencontre a fini de tuer un suspense qui n'existait plus. Elle a lancé une ambiance de feu, avec des "Kylian, Kylian, Kylian" qui descendaient des tribunes.
Mbappé a regonflé le Parc. Et ses coéquipiers qui ont vécu cette interminable attente avant la délivrance. "Il a été fort (rires), il n'a rien dit et n'a rien montré, a confié Marquinhos au micro d'Amazon Prime. On nous en a parlé un peu avant le match, mais ce n'était pas sûr. On a vu sa cérémonie depuis le vestiaire, ça fait plaisir. Ça nous a boosté." Et après avoir parlé au micro, Mbappé l'a fait avec ses pieds. Son doublé dans la première demi-heure de jeu a plongé Paris dans l'extase. Son troisième but en tout début de seconde période a ponctué son énième récital cette saison. Cette soirée de rêve pour Paris, c'est bien lui qui l'a parfaitement lancée.

Le CUP retourne sa banderole

Encore fallait-il prendre le relais. Malgré la démonstration d'un PSG totalement décomplexé en première période, l'ambiance n'était pas encore au beau fixe du côté du Collectif Ultra Paris. Il avait reconduit cette grève des encouragements qui dure depuis le traumatisme de l'élimination face au Real en Ligue des champions. Symboliquement, le CUP déployait systématiquement sa banderole à l'envers en signe de protestation depuis ce tournant de la saison parisienne. A la mi-temps, il l'a enfin remise à l'endroit. Et a recommencé à faire ce qu'il sait faire de mieux : encourager les siens.

Les larmes de Di Maria

C'est ce que le CUP avait de mieux à faire pour rendre hommage à l'un de ses plus brillants soldats. L'homme qui célèbre avec un cœur les a tous renversés en seconde période. Avec un petit clin d'œil du destin. Un énième poteau pour renvoyer un tir de Leo Messi, un ballon qui lui revient dans les pieds et un dernier but pour faire ses adieux au Parc : la soirée d'hommage à Angel Di Maria était lancée. En larmes dans les bras de Neymar et Mbappé, puis de tous ses coéquipiers, "El Fideo" a libéré ses émotions et mis le Parc en émoi.
Son remplacement trois minutes plus tard a été un grand temps fort de la soirée parisienne. Le Parc lui a réservé une ovation mémorable, ses coéquipiers lui ont fait une haie d'honneur, les ultras ont brandi une banderole pour saluer le "respect, l'humilité, la mentalité" de leur génial argentin. Très touché, Di Maria a étreint tous ses coéquipiers, salué la foule une première fois et quitté cette pelouse où il a signé tant d'exploits.

Un vrai feu d'artifice

Il y a eu plein de ces petits moments qui ont tant manqué au PSG cette saison. Comme la célébration de Neymar pour son 100e but en Ligue 1. Comme l'entrée en jeu du "titi" Alexandre Letellier à la place de Keylor Navas en fin de match, pour qu'il soit champion lui aussi. Il y a surtout cet hommage aussi superbe que mérité rendu à Di Maria après le coup de sifflet final. Accompagné de sa femme et de ses deux filles, elles aussi en larmes, l'Argentin a eu droit à une haie d'honneur des joueurs et du staff et la diffusion d'un clip de ses meilleurs moments à Paris. En sept ans, il y en a eu.
"M'en aller comme ça, de cette manière, c'est la meilleure chose qui pouvait m'arriver", a-t-il lâché, submergé par l'émotion, au micro de Prime Vidéo avant la cérémonie de la remise du trophée. Un magnifique feu d'artifice, des joueurs heureux sur le podium, un tour d'honneur sous les applaudissements du public. Et surtout des sourires. Une joie qui n'avait jamais transpiré de ce PSG jusqu'ici cette saison. Il a fallu attendre la dernière soirée du championnat pour qu'elle soit enfin visible. Mais ça valait le coup.
Ligue 1
Pochettino remercie Al-Khelaïfi et souhaite "le meilleur" au PSG
HIER À 19:02
Ligue 1
Galtier arrive : le PSG organise une conférence de presse mardi
04/07/2022 À 11:40