Cela ressemblait pourtant à une belle opportunité. Le titre de champion déjà acquis, la venue du promu troyen au Parc des Princes, Mauricio Pochettino avait l'occasion de donner un peu de temps de jeu à ses jeunes pousses face à l'ESTAC. La présence dans son groupe de Xavi Simons, Edouard Michut, El Chadaille Bitshiabu et Ismaël Gharbi laissait d'ailleurs entrevoir cette perspective. Mais l'entraîneur parisien n'a rien changé. Il a aligné ses titulaires dans un inhabituel 4-4-2 face aux Aubois (2-2). Pour les jeunes, il faudra repasser.
Gharbi est le seul à avoir eu droit à quelques minutes. Pas beaucoup. Le jeune milieu offensif parisien est entré à la 89e pour remplacer Angel Di Maria. Le temps pour le gamin de 18 ans de faire ses débuts en championnat, et donc d'inscrire à son palmarès le titre de champion de France 2022 du PSG. Bitshiabu, lui, est resté scotché au banc durant toute la rencontre. Une place toujours plus enviable que celle réservée à Simons et Michut, relégués en tribune. Un choix peu goûté par de nombreux supporters parisiens sur les réseaux sociaux.
Ligue 1
Le PSG reste très intéressé par Ekitike
IL Y A 20 HEURES

"Important de respecter l'adversaire"

Pochettino semblait pourtant disposé à permettre aux jeunes pousses parisiennes de se montrer dans cette fin de saison sans grand enjeu pour le club de la capitale. "Ça va être l'opportunité de lancer quelques jeunes joueurs sur le terrain pour le futur, leur futur et celui du club, disait-il après la victoire contre l'OM (2-1) qui avait un peu plus rapproché le PSG du titre. Ça va donner l'opportunité de jouer en L1." La titularisation d'Eric Junior Dina-Ebimbe trois jours plus tard face à Angers (0-3) allait dans ce sens, même si l'entraîneur parisien avait dû composer avec un effectif diminué pour ce déplacement.

Pourquoi cette agitation autour de Mbappé ? "Le grand bluff du PSG a commencé"

Mais depuis, plus aucun "titi" n'a été aligné d'entrée de jeu par le technicien argentin. Simons et Dina-Ebimbe sont restés sur le banc pour le match du titre contre Lens (1-1) comme à Strasbourg (3-3), où Michut a subi le même sort. Un phénomène qui avait déjà interpellé. "C'est très important de respecter l'adversaire, avait alors expliqué Pochettino au micro de Prime Vidéo. Quand on joue contre une équipe comme Strasbourg, qui se bat pour les places européennes, c'est important d'être professionnel et d'essayer de mettre la meilleure équipe."

Un effectif trop dense ?

Un argument compréhensible mais aussi discutable. Déjà parce que l'implication des titulaires habituels du PSG, fatigués après une longue saison, ne semble plus aussi nette depuis que l'objectif de remporter le titre a été atteint. Aussi parce que les jeunes du club de la capitale ont déjà montré qu'ils pouvaient se mettre au niveau exigé. C'était notamment le cas en début d'année à Lyon, où les entrées de Michut et Simons avaient donné un second souffle salvateur pour permettre au club de la capitale d'éviter une défaite sur les bords du Rhône (1-1).

Conte au PSG : un mariage tactique impossible ?

Pochettino ne s'est pas caché derrière cette volonté de ne pas fausser le championnat après le nul contre Troyes pour justifier son choix de mettre les jeunes de côté. L'entraîneur parisien s'est rangé derrière la densité de son effectif. "Je n'ai pas dit qu'ils allaient jouer, j'ai dit qu'ils auraient peut-être des minutes, a-t-il déclaré. On a construit un effectif avec plus de trente joueurs confirmés. Un effectif pas modifié en janvier. La place pour les jeunes n'est pas grande. Ils doivent mériter ces moments de jeu. Ils s'entraînent avec nous depuis le premier jour. C'est un premier pas."

Simons a de quoi réfléchir…

Un rappel de la patience nécessaire au sein de la jeunesse parisienne pour percer dans un club aussi exigeant que le PSG ? Ou un tacle déguisé à sa direction qui ne lui aurait pas fourni le groupe adéquat pour permettre l'éclosion des jeunes ? La deuxième option n'est pas à écarter. "Il faudra voir la composition de l'effectif à l'avenir pour savoir s’ils peuvent gagner du temps de jeu", a insisté Pochettino, laissant ainsi entrevoir sa volonté de voir un effectif dégraissé pour avoir plus de marge dans la gestion des jeunes la saison prochaine. S'il est encore là…
En attendant, les jeunes Parisiens ont de quoi se poser des questions sur leur avenir compte tenu de leur temps de jeu famélique sur ces dernières semaines de la saison. En particulier Simons, dont le contrat avec le PSG expire au 30 juin. L'espoir néerlandais, homme fort des U19 du club de la capitale depuis plusieurs années, espérait certainement avoir davantage de minutes pour être définitivement convaincu de prolonger. Avoir été relégué en tribunes contre Troyes a de quoi le faire réfléchir…

Benzema déjà sacré ? "Salah et Mané vont connaître une dispersion des voix fatale"

Ligue 1
Pochettino remercie Al-Khelaïfi et souhaite "le meilleur" au PSG
HIER À 19:02
Ligue 1
Galtier arrive : le PSG organise une conférence de presse mardi
04/07/2022 À 11:40