Jeune mais déjà performant et en net progrès depuis quelques semaines, le milieu Amadou Onana fait son trou dans l'entrejeu du LOSC, qui se déplace à Brest samedi (17h00) pour la 22e journée de Ligue 1. Peu utilisé lors de la première partie de saison, le Belge vient d'enchaîner trois titularisations satisfaisantes. Double buteur en Coupe de France à Lens (2-2, 3-4 tab), il s'est montré à la hauteur à Marseille (1-1) et contre Lorient (3-1).
Acheté à Hambourg, club de D2 allemande où il avait disputé 25 matches pour ses débuts professionnels, il a su se mettre au niveau du championnat de France. Si 5 de ses 6 apparitions en Ligue des champions ont eu lieu dans un rôle de remplaçant lancé lors de la dernière demi-heure, ses performances sur la scène européenne ont été consistantes et pleines d'impact.
Ligue 1
"J'ai pris un peu la place de Wissam" : Tchouaméni, c'est superman
06/05/2022 À 22:17

"Beaucoup de potentiel"

Très grand pour son poste (1,95m), Onana a des qualités athlétiques au-dessus de la moyenne, qui lui permettent de gagner des duels à l'épaule sans forcer. Il est surtout un bon footballeur, qui cherche sans cesse à casser des lignes par la passe et se projette dès qu'un espace s'ouvre devant lui.
"Il est dans sa trajectoire et dans la projection qu'on imaginait, il y a de la concurrence à son poste avec des joueurs un peu plus expérimentés mais il a beaucoup de potentiel et de qualité", a dit Jocelyn Gourvennec en conférence de presse mardi. "Il a beaucoup d'enthousiasme, d'envie, de personnalité, il faut canaliser tout ça mais il aide bien l'équipe depuis le début de saison et continue de le faire", a ajouté le coach nordiste. International Espoirs, suivi de très près par le sélectionneur Roberto Martinez pour intégrer l'équipe A, Onana veut s'imposer dès maintenant. S'il n'a que 20 ans, il veut bousculer le duo Renato Sanches-Benjamin André, colonne vertébrale du LOSC.

Pourquoi la prolongation de Mbappé n'est peut-être pas impossible...

Ambitieux et perfectionniste

"Je peux être satisfait de cette première partie de championnat, mais je suis quelqu'un d'ambitieux et l'objectif de cette deuxième partie de saison sera de tout faire pour jouer un peu plus", affirmait-il face à la presse avant de marquer deux fois à Lens. "On m'en demande plus, on me demande de prendre mes responsabilités et on voit depuis quelques semaines que j'entreprends plus de choses. Ca me réussit et j'espère continuer dans cette voie", complétait celui qui se dit "très proche" de Sanches, avec qui il était associé mercredi contre Lorient.
Malgré la victoire, Amadou Onana était ressorti frustré de la rencontre, partageant le sentiment du président Olivier Létang et du capitaine José Fonte. "On est tombés dans une sorte de laxisme en deuxième période, c'est exactement la chose à ne pas faire", a-t-il regretté. Loin de l'insouciance de certains des joueurs de son âge, le milieu de terrain semble programmé pour réussir. Polyglotte (il parle le français, l'anglais, l'allemand, le néerlandais et le wolof), affable mais capable de bien manier la langue de bois, détendu mais bosseur, il est devenu le numéro 3 dans la hiérarchie des milieux axiaux.
Pas encore suffisant pour remplacer Boubakary Soumaré, élément important du titre parti depuis à Leicester, mais assez pour perturber des adversaires qui apprennent encore à le connaître. Et pour imaginer que Lille, qui a toujours besoin de renflouer sa trésorerie, fasse à terme une sacrée plus-value s'il devient trop grand pour le club.
Ligue 1
Tchouaméni met Monaco en extase... et l'OM sous pression
06/05/2022 À 20:51
Ligue 1
Monaco, le podium lui tend les bras
05/05/2022 À 23:31