La roulette de Zinedine Zidane, les passements de jambe du Brésilien Ronaldo, la frappe enroulée de Thierry Henry, les coups francs brossés de Michel Platini, la virgule de Ronaldinho, les reprises de volée de Jean-Pierre Papin, le crochet intérieur d'Arjen Robben. On appelle cela le geste signature ou "la spéciale". Comprendre un geste technique qui porte la marque de son auteur, la plupart du temps un grand joueur. Il n'est pas le seul à en être dépositaire mais la fréquence avec laquelle il l'utilise et, surtout, son efficacité en font la marque déposée d'une star du jeu.
Depuis quelques temps, Kylian Mbappé, qui vise a minima la carrière de ceux cités précédemment, a développé son propre geste signature : une frappe sèche, pied fermé, premier poteau. Bingo ! "Depuis quelques semaines, il multiplie les buts au premier poteau, note notre consultant Benjamin Nivet. C'est un geste qu'on voit peu parce que l'enroulé au second est plus naturel et instinctif. Et, généralement, le portier garde son premier poteau."
Ligue 1
Neymar-Mbappé : Le PSG aurait prévu de "discuter avec les joueurs"
IL Y A 5 HEURES
Le but de Mbappé contre le Real Madrid
Quand tu mets le doute dans la tête du gardien, c'est gagné
Mais Mbappé a breveté l'enchaînement d'abord rodé en Ligue 1 avant de l'exporter en Ligue des champions. 20 mai 2018, face à Amiens, l'attaquant parisien hérite du ballon dans l'angle gauche de la surface, fait mine d'ouvrir son pied, Régis Gurtner tombe dans le panneau et prend un appui de trop. Mbappé ferme son pied au dernier moment. Premier poteau, filoche.
7 octobre 2018, lors de son récital face à l'OL au Parc des Princes (5-0), il hérite du ballon dans l'angle droit de la surface après un tacle de Denayer. Il ouvre son pied gauche, Anthony Lopes fait un pas d'ajustement, celui de trop. Mbappé tient sa proie, il vise le premier poteau, touche les deux montants et marque. La danse est sans doute répétée des dizaines de fois à l'entraînement. Au fil des mois, il développe son arme fatale jusqu’à faire dérailler les plus grandes équipes européennes. Leipzig y goûte en octobre 2021, le Bayern et Manuel Neuer restent impuissants en quart de finale de la Ligue des champions six mois plus tard.

Ben Arfa est-il impardonnable ? "Il symbolise le mal que peut faire le foot"

Hyper déstabilisant pour un gardien
"C'est hyper déstabilisant pour un gardien parce qu'il sait que Mbappé est capable d'enrouler, décrypte Benjamin Nivet. Quand tu mets le doute dans la tête du défenseur et du gardien, c'est gagné. Or, aujourd'hui, le portier ne peut pas lire ce qu'il va faire. C'est impossible de défendre sur un garçon capable d'enrouler au second, de décroiser au premier ou de partir en crochet et en percussion." Pourquoi le champion du monde est-il le seul à répéter à l'envi cette frappe premier poteau alors même qu'entre ses pieds, elle prouve son infaillible pouvoir de nuisance comme ce fut le cas à Santiago Bernabeu en 8e de finale de la Ligue des champions ou dimanche dernier face à Lorient ?

Kylian Mbappé (PSG) face à Lorient dimancher dernier

Crédit: Eurosport

"Je l'essayais quand j'étais joueur mais ça marchait moins, s'amuse l'ancien meneur de Troyes. Ce qui fait la différence avec Mbappé, encore une fois, c'est sa vitesse d'exécution. Il le fait tellement vite… Et j'insiste aussi sur la souplesse de sa cheville et sa qualité technique. Il est très précis tout en frappant très fort. Ce n'est pas le geste qui fait la différence, mais bien que ce soit lui qui le fasse avec toutes ses caractéristiques physiques et techniques." La "Mbappé" tiendrait d'abord sa réussite de l'identité de son auteur plutôt que de ses caractéristiques propres. Il n'est donc pas dit qu'elle s'exporte facilement chez d'autres.
Ligue 1
Neymar, Lafont, Schmeichel... votez pour le meilleur joueur de la 2e journée de Ligue 1
IL Y A 21 HEURES
Ligue 1
Neymar étincelant, but gag et pelouses indignes : les Tops et Flops de la 2e journée
IL Y A UN JOUR