La commission de discipline a tranché. Le huis clos total qui planait au-dessus de l'ASSE, après des débordements lors de la réception de Monaco (1-4) courant avril, a été levé ce mercredi. La rencontre avait été interrompue à deux reprises, la seconde fois pendant plus d'une demi-heure, alors que certains ultras stéphanois faisaient usage de fumigènes et de feux d'artifices pour fêter les 30 ans des Green Angels.
Si les hommes de Pascal Dupraz venaient à participer aux barrages la semaine prochaine contre Auxerre ou Sochaux (ndlr : tout se décidera samedi lors de la 38e journée, l'ASSE devra au moins prendre un point et espérer une défaite de Metz à Paris), ils ne joueraient pas à huis clos comme face à Reims le week-end dernier. En revanche, la tribune Jean Snella, celle du groupe ultra des Greens Angels, sera en revanche fermée trois matches.
Ligue 1
L'heure du retour : Sissoko s'engage avec Nantes
IL Y A 4 HEURES

Une saison en enfer : de Costil à Yilmaz, le onze des naufragés de la L1

La commission de discipline de la LFP a également décidé de la fermeture du secteur visiteur des supporters de Reims pour deux matches après le déploiement d'un "drapeau à connotation raciste dans l'espace visiteur rémois", une croix celtique, un symbole souvent arboré par l'extrême droite. Enfin le Bordelais Gideon Mensah a été suspendu trois matches après son exclusion contre Lorient (0-0), lors de la 37e et avant-dernière journée. (Avec AFP)
Ligue 1
Le LOSC a son nouveau boss : Fonseca nommé entraîneur
HIER À 18:20
Ligue 1
Neymar, Icardi et tant d'autres : les grands dévalués du PSG
28/06/2022 À 21:50