"Un top joueur", pour Flavien Tait. "Facile de jouer avec lui", tant il "sent le football", selon Benjamin Bourigeaud. "Il joue juste", apprécie de son côté Bruno Genesio, tombé sous le charme de son "volume de jeu assez exceptionnel". Il n'a pas encore joué 10 matches avec le Stade Rennais mais Lovro Majer a déjà séduit tout le monde en Bretagne avec sa patte gauche soyeuse, même s'il sort de l'un de ses matches les moins aboutis face au Vitesse Arnhem (3-3) en Ligue Europa Conférence. A tel point qu'on peut se demander comment le Stade Rennais a réussi à mettre la main sur un artiste si prometteur sans subir la concurrence d'autres clubs européens ?
Si le grand public ne connaissait pas forcément son nom, Lovro Majer n'était en effet pas un inconnu dans le monde du football. Car le gaucher de 23 ans a fait parler de lui dans ses jeunes années. "Il était considéré comme un immense talent quand il était jeune, nous explique Bernard Jurišić, éditorialiste pour Telesport en Croatie. Et s'il a mis un peu de temps pour mûrir, il a fait ses débuts à 19 ans en équipe nationale en 2017". Avant de se contenter des Espoirs pendant quelques temps pour finalement retrouver les vice-champions du monde en septembre dernier.
Ligue 1
Les Dogues dévorent les Merlus
19/01/2022 À 19:53

Rennes' Croatian midfielder Lovro Majer (C) celebrates scoring his team's first goal during the French L1 football match between Stade Rennais Football Club and Montpellier Herault SC, at The Roazhon Park Stadium in Rennes, north-western France on Novembe

Crédit: Getty Images

En Croatie, "il y a bien cet espoir que Majer peut être l'un des successeurs de Modric"

En Croatie, il y a ainsi une certaine attente autour de son cas. Car Lovro Majer - désigné meilleur jeune du championnat croate en 2018 - est comparé depuis quelque temps à une idole locale, un certain Luka Modric. Et comme le métronome du Real Madrid qui a mené la Croatie jusqu'à la finale du Mondial 2018 avant de s'offrir le Ballon d'Or a soufflé en septembre dernier sa 36e bougie, les amoureux de la sélection aux damiers ne seraient pas contre l'idée de trouver une personne apte à prendre la relève dans les prochaines années. Et certains estiment que Majer pourrait être celui-là. Rien que cela.
"Il est comparé à Modric pour son apparence et son style de jeu. Car ils ont tous les deux un joli toucher du ballon et cette capacité à faire des différences grâce à leur vision et leur gestion du tempo", lance Bernard Jurišić avant de tempérer les ardeurs locales. "Mais il est trop tôt pour faire vraiment des comparaisons entre les deux même s'il y a bien cet espoir que Majer peut être l'un des successeurs au milieu de la sélection croate alors que Modric arrive en fin de carrière". "C'est sympa d'entendre ça mais c'est l'un des meilleurs joueurs du monde. J'ai encore un long chemin à faire avant d'y parvenir (...) mais je vais tout faire pour", a répondu il y a peu le natif de Zagreb.
Ça a surpris en Croatie car il y avait des rumeurs avec des clubs encore plus grands
Alors comment Rennes a-t-il pu le récupérer contre 12 millions d'euros offerts au Dinamo Zagreb ? "Ça a surpris en Croatie car il y avait des rumeurs avec des clubs encore plus grands et avec plus de moyens qui le voulaient", reconnaît Jurišić. "Mais certains clubs étaient réticents à payer 12 millions alors qu'il n'avait pas encore prouvé au plus haut niveau". Une somme qui n'a pas refroidi Florian Maurice. Le directeur sportif rennais n'a pas hésité, séduit "par sa créativité", sa technique, son volume et sa capacité à "apporter des nouveautés à Rennes sur les coups de pied arrêtés". "On savait où on allait", a reconnu l'ancien Lyonnais sur TV Rennes la semaine passée.
Aujourd'hui, cette opération ressemble à une belle affaire même si cela demande confirmation sur le long terme. "Rennes est vu comme un club idéal pour lui pour lancer sa carrière dans un des championnats européens plus relevés. On espère qu'il va progresser vite et faire un transfert plus important dans quelques années", glisse le journaliste croate. "Tout s’est aligné ici : le style de jeu de l’équipe, la Ligue 1 progresse et devient plus grande et populaire. J’avais besoin de changement. Je pense que cette étape est parfaite", a de son côté confirmé Lovro Majer dans Ouest-France.
Ligue 1
Bordeaux a touché le fond : "Si on continue comme ça, on file tout droit en L2 !"
16/01/2022 À 17:31
Ligue 1
Rennes éparpille Bordeaux
16/01/2022 À 13:49