Face à des Parisiens totalement apathiques et apparemment peu concernés, Monaco s’est offert une victoire tranquille et de prestige dans son stade Louis-II (3-0), à l’occasion de la 29e journée de Ligue 1. Ce large succès amplement mérité, grâce à une maitrise collective d’un bout à l’autre de la rencontre, permet aux hommes de Philippe Clement de se retrouver à la 7e place du classement avec 44 points. Ce qui leur permet de croire encore en une qualification européenne en fin de saison. Pour Paris, cela augure une très longue fin de saison malgré la perspective d’un dixième titre de champion de France.
Car les joueurs de Mauricio Pochettino n’ont jamais semblé en mesure de véritablement inquiéter l’ASM. Ils ont clairement manqué d’envie tout au long de cette rencontre où ils n’ont presque rien montré d’intéressant. Tout le contraire des Monégasques qui ont immédiatement pris le jeu à leur compte en pressant très haut leurs adversaires. Ils se sont créé de nombreuses occasions. C’est en toute logique qu’ils ont fini par ouvrir le score. Grâce à l’inévitable Wissam Ben Yedder, toujours aussi clinique.
Ligue 1
Sosie de Verratti et chouchou d'Ancelotti : Ruiz, un nouveau regista au PSG ?
IL Y A 3 HEURES

Un PSG proche du néant

Le meilleur buteur du championnat s’est offert un doublé pour inscrire ses 16e et 17e buts de la saison. Le premier d’un splendide extérieur du gauche en reprenant au premier poteau un centre de Fofana (1-0, 25e). Un geste de grande classe. Le second sur un penalty transformé après une faute de Presnel Kimpembe sur Kevin Volland (3-0, 84e). L’Allemand, entré en cours de jeu, avait auparavant inscrit le but du break en étant à la conclusion d’un joli mouvement collectif (2-0, 68e).
Mettant ainsi un point final à un faux suspense dans ce match. Même si les Parisiens ont mis le pied sur le ballon en début de seconde période, ils n’ont jamais semblé en capacité de revenir au score. Malgré les occasions en trompe-l’œil de Kylian Mbappé (51e), Achraf Hakimi (73e) et Mauro Icardi (79e). Il leur reste neuf matches pour relever la tête et montrer un tout autre visage afin de pouvoir fêter dignement ce trophée en Ligue 1 qui lui tend quand même les bras.

Kevin Volland fête son but lors de Monaco - PSG (3-0) en Ligue 1

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Bijou de Messi, incorrigible Lopes et ambiance festive : les tops et les flops de la 1re journée
IL Y A 3 HEURES
Ligue 1
Neymar, Savanier, Sotoca... votez pour le meilleur joueur de la 1ère journée de Ligue 1
IL Y A 4 HEURES