Lyon n’y arrive toujours pas. Au Parc OL, ce dimanche, les Lyonnais ont été accrochés par Clermont (3-3) après une rencontre très plaisante au niveau du jeu, d’un côté comme de l’autre. Moussa Dembélé (5e s.p, 21e) et Lucas Paqueta ont été les buteurs côté rhodanien, un contre-son-camp de Diomandé et un doublé de Rashani côté clermontois. Peter Bosz et ses hommes n'ont pas calmé l’hémorragie. Ils comptent désormais seulement deux points après trois journées, Pascal Gastien et ses joueurs, eux, comptent sept unités.
Vendredi, les supporters lyonnais déployaient une banderole "bougez-vous ou cassez-vous" après le démarrage de la saison raté de leurs joueurs. Peter Bosz, à la tête de l’équipe depuis trois mois, était "tout à fait d’accord avec ça" et expliquait que Lyon se devait de gagner. C’est raté. Pourtant, les choses ont plutôt bien commencé.
Ligue 1
Galtier prévient : "J’ai la possibilité de changer certaines choses… et je vais le faire"
IL Y A 3 HEURES

Des supporters ravis à la pause…

Dès la deuxième minute, Houssem Aouar a ouvert la mèche devant le but d’Arthur Desmas avec un tête. Quelques secondes plus tard, Moussa Dembélé a obtenu un penalty après une faute de Johan Gastien et a ouvert le score en prenant le portier clermontois à contre-pied (5e).
Bien entrés dans leur rencontre, les Lyonnais se sont fait surprendre peu de temps après. Sur le premier corner de la partie, tiré par Jason Berthomier, Sinaly Diomandé a trompé son propre gardien de la tête et a relancé le match (12e). En possession du ballon, les hommes de Peter Bosz ont continué à vouloir imposer leur jeu et sont repartis vers l’avant.
A peine dix minutes plus tard (21e), Dembélé a parfaitement repris le ballon repoussé par Desmas sur une frappe d’Aouar et a redonné l’avantage aux siens. En fin de première période, les Gones ont même fait le show. Lucas Paqueta a enchaîné les une-deux avec Aouar puis Dembélé avant de terminer avec un plat du pied gauche (45+1). Les supporters ont largement applaudi et ont semblé ravis.

… puis agacés à l’issue de la rencontre

Au retour de la pause, les Lyonnais, forts de leur bonne première période, sont revenus avec l’intention de poser le jeu et enchaîner les phases de possession. Mais les Clermontois, séduisants depuis le début de la saison, ne sont pas venus au Parc OL pour les regarder jouer. Au contraire. Les joueurs de Pascal Gastien se sont toujours portés vers l’avant et se sont montrés attachés à sortir le ballon proprement.
A vingt minutes de la fin, Elbasan Rashani, arrivé libre cet été, a fait son entrée en jeu. Dix minutes plus tard (80e), après un piqué raté de Kadewere devant Desmas, le Kosovar, lui, ne l’a pas manqué face à Lopes et a commencé à faire douter les Lyonnais.
Mis sous pression par le public du Parc OL, à l’image des sifflets envers Thiago Mendes lors de son entrée à la 83e minute, les Lyonnais se sont montrés stressés, paniqués en fin de match. A la 89e, en contre, Aouar s’est montré timide face à Desmas et a perdu son face à face avec le gardien, encore sur la trajectoire de la frappe de Karl Toko Ekambi dans la foulée.
Les Auvergnats, eux, n’ont pas abdiqué et, dans le temps additionnel (90+1), sur un corner tiré par Johan Gastien, Rashani, encore lui, s’est offert un doublé en plaçant une tête en plein lucarne, synonyme de match nul pour le promu sur la pelouse rhodanienne. Quelques secondes après, Mohamed Bayo a bien failli donner la victoire à Clermont, mais l'attaquant a trop croisé sa frappe du pied droit dans la surface. Les derniers instants de la rencontre et le coup de sifflet final ont été accompagnés de copieux sifflets de la part des supporters lyonnais, visiblement pas satisfaits de l'ensemble du match des Gones. Tout cela ressemble bel et bien à un début de crise.
https://i.eurosport.com/2021/08/22/3205210.jpg
Ligue 1
Payet, le match d'après
IL Y A 3 HEURES
Ligue 1
Exigence et concurrence : pourquoi Cherki n'est pas encore sorti de la salle d'attente
IL Y A 3 HEURES