Le LOSC enchaîne enfin ! Les Lillois ont obtenu un deuxième succès de rang en Ligue 1 après être venu à bout du Racing Club de Strasbourg dans son antre de la Meinau (1-2), samedi, lors de la 8e journée. Au cours d'une partie globalement maîtrisée (1-2), les Dogues ont pu compter sur Jonathan David, auteur d’un doublé (23e, 57e) en l’absence de Burak Yilmaz, sur le banc.
Les locaux ont cru à l'égalisation jusqu’au bout, mais la réduction du score de Ibrahima Sissoko (75e) n’a pas suffi. Le Racing a de surcroît terminé la rencontre en infériorité numérique après l’exclusion d'Adrien Thomasson (79e) pour une grosse semelle sur Tiago Djalo.
Ligue 1
Rennes et Laborde planent toujours, Bordeaux n'en finit plus de chuter
IL Y A UN JOUR

Pour Strasbourg, la malédiction continue

Décidément, Strasbourg n’y arrive pas à domicile face à Lille. Les pensionnaires de La Meinau ont subi samedi leur troisième défaite de rang dans leur antre face au LOSC après celles encaissées en février 2020 (1-2) et octobre 2020 (0-3). Les locaux ont pourtant entamé la rencontre du bon pied, avec un pressing haut et une volonté de contrôler la possession.
Problème, Lille a commencé à retrouver des bribes de sa formidable épopée de la saison passée. Létal en contre, le champion en titre n'a pas attendu longtemps avant de porter l'estocade. Battu une première fois par Sels (7e), Jonathan David n'a cette fois laissé aucune chance au portier belge suite à un gros travail de Timothy Weah. Une connexion 100% nord-américaine qui a fait mouche d'entrée.

L'attaque lilloise brille même sans Yilmaz

Loin d'avoir baissé les armes, les hommes de Julien Stéphan n'ont pas relâché l'intensité, quitte à commettre des fautes. Pourtant, après la pause, Strasbourg a semblé apathique, sonné devant les tribunes incandescentes de l'écrin alsacien. Malgré l'avertissement de David, finalement tenu en échec par Sels (47e), les Strasbourgeois ont complètement déjoué au retour des vestiaires, Djiku en tête.
Déjà fautif d'une mauvaise couverture de balle devant Weah pour l'ouverture du score, le Ghanéen a fauché ce dernier, trompé par un crochet extérieur du gauche. Penalty accordé et transformé par David (57e) qui s'est offert le doublé et un troisième but cette saison, égalant le total du serial buteur turc Yilmaz.
Un break d'avance et Lille a commencé à ronronner, laissant le champ libre au Racing, rasséréné après 20 minutes apathiques. Sissoko en a profité pour égaliser à la retombée d'un corner de Liénard (75e). Dès lors, l'espoir de grappiller un point a transcendé les sens d'un public survolté. Mais seulement quatre minutes plus tard, Thomasson, coupable d'une énorme semelle sur le tibia de Djalo, est expulsé (79e).
Après une valse de changements, de contestations, d'avertissements et de complaintes, Strasbourg a échoué dans sa remontée. Le RCS perd provisoirement une place (10e), tandis que Lille opère un grand bond au classement (de la 14e à la 8e place). De quoi enfin lancer la saison du champion en titre.
Ligue 1
"Un match de merde sur une pelouse de merde" : Soupe à la grimace au LOSC
HIER À 19:49
Ligue 1
Lille se rate encore
HIER À 17:58