Le week-end démarre fort ! À l'issue d’un match spectaculaire qui a tenu toutes ses promesses en termes d’intensité et de suspense, Lens et Angers, deux équipes du top 6, n’ont pas su se départager pour lancer la 15e journée de Ligue 1 (2-2). Ce résultat nul est logique au regard du scénario de la rencontre, même si Lens, mené 1-0, aura sans doute un peu plus de regrets après avoir su se remettre sur le bon chemin au sortir d’une première période ratée. Au classement, le club nordiste conserve ses trois longueurs d’avance sur Angers et revient provisoirement à hauteur de Rennes avec 25 points au compteur.
Pas de vainqueur, sinon le spectateur. C’est sans doute ce qui résumera le mieux cet affrontement entre Lens et Angers. Les hommes de Franck Haise se devaient de rebondir après la gifle reçue à Brest lors de la précédente journée (4-0), et on peut dire que les coéquipiers de Jimmy Cabot n’étaient pas venus à Bollaert pour leur servir de victime expiatoire. C’est même le SCO qui s’est d’abord montré le plus entreprenant, avec des offensives plus abouties avant la pause quand les deux équipes se neutralisaient. Et à la timidité lensoise, Sofiane Boufal a répondu en s’arrachant pour ouvrir le score sur une action bien construite (0-1, 40e). À cet instant du match, Lens méritait d’être derrière au tableau d’affichage.
Ligue 1
"J’ai admiré mes joueurs" : Saint-Étienne, de belles intentions mais toujours pas de rebond
HIER À 20:26

Un match spectaculaire, mais zéro vainqueur à l’arrivée

Au retour des vestiaires, les Sang et Or ont trouvé les ressources pour renverser la vapeur en moins de dix minutes, arborant alors cette flamboyance qui font d’eux une équipe intéressante à suivre. Entré en jeu à la pause, Massadio Haïdara s’est engouffré dans le couloir gauche pour centrer en retrait vers Gaël Kakuta, oublié au point de penalty (1-1, 48e). Les Lensois sont ensuite passés devant grâce à Florian Sotoca, qui s’est imposé au premier poteau sur un service parfait de Przemyslaw Frankowski (2-1, 55e). Le même Sotoca a par ailleurs eu une balle de 3-1 pour mettre les siens à l’abri, mais sa tête est passée à côté (69e). Une occasion franche qu’il va sans doute ruminer.
Podcast EST
Car, sur l’action suivante, une combinaison sur coup de pied arrêté a permis à Angelo Fulgini de trouver Romain Thomas au second poteau pour l’égalisation angevine (2-2, 70e), alors qu’on pensait le SCO définitivement à terre. Parce qu’ils ont beaucoup donné, les 22 acteurs n’avaient plus le jus nécessaire pour offrir d’ultimes frissons au public, sauf Seko Fofana qui a buté sur Danijel Petkovic juste avant le coup de sifflet final (90e+3). Une défaite aurait été un tantinet cruelle pour les joueurs de Gérald Baticle, qui ont joué crânement leur chance pour signer un troisième match de suite sans défaite en championnat. Pour Lens, le vrai rebond attendra, au même titre qu'un retour sur le podium.

Jonathan Clauss (Lens) et Souleyman Doumbia (Angers) / Ligue 1

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Fofana, un chef d'oeuvre tardif et cruel pour les Verts
HIER À 17:55
Ligue 1
"Contenu catastrophique", "déchet incroyable", "comportements individuels" : Genesio enrage
08/01/2022 À 22:59