Il fut l'un des rares à ne pas systématiquement sombrer, journée après journée. Mais cela n'a pas suffi à éviter un naufrage annoncé. Ce jeudi, c'est un Josuha Guilavogui marqué qui s'est présenté en conférence de presse alors que les Girondins de Bordeaux devraient être officiellement relégués samedi lors de la 38e journée de L1, à l'issue de leur duel face à Brest (21h).
"Il y a eu un manque de professionnalisme criant", a estimé sans langue de bois Guilavogui, capitaine depuis son arrivée en janvier, parlant de "honte", d'"échec sportif" mais aussi d'espoir de renouveau pour le club, en passe d'être relégué samedi pour la première fois depuis 1991. "On n'a pas su faire le boulot", a commenté le milieu défensif, estimant que certains de ses partenaires n'avaient pas fourni les efforts nécessaires pour se maintenir.
Ligue 1
Tudor d'accord avec l'OM : ce qu'il faut savoir sur le futur coach de Marseille
IL Y A 14 HEURES
"Je savais qu'il fallait que je sois intransigeant sur mon extrasportif, que ça allait être dur sur le terrain, qu'on ne peut pas se permettre de faire des écarts. Peut-être que certains (joueurs) ne l'ont pas compris. Je dois l'avouer, il y a eu un manque de professionnalisme et il est criant", a-t-il asséné.

Mbappé, Payet, Dante : Notre équipe-type de la saison 2021/22 de L1

"Le plus grand échec de sa carrière"

Arrivé en janvier en prêt, l'ancien joueur de Wolfsburg (31 ans) n'a pas réussi à redresser la barre du navire bordelais, une désillusion qu'il décrit comme le "plus grand échec sportif" de sa carrière. "J'ai honte mais d'un autre côté je me dis que j'ai tout donné, je suis resté fidèle à moi-même, j'ai travaillé, je me suis mis dans les meilleures conditions pour pouvoir relever ce challenge qui était difficile mais tellement beau pour moi", a-t-il dit, laissant entendre qu'il pourrait rester l'an prochain en Ligue 2 pour aider le club à remonter.
"Quand vous avez un sentiment de honte, il faut vite le corriger et trouver le bon challenge. Ça pourrait être le bon challenge pour le gommer et effacer cet échec sportif de mon CV. Je ne l'écarte pas. Mais avant, il y a énormément de choses à restructurer", a conclu l'international français aux 7 sélections (de 2013 à 2015).
Dernier de Ligue 1 avec trois points de retard sur la place de barragiste mais une différence de buts rédhibitoire, Bordeaux s'achemine vers une relégation samedi lors de la dernière journée de Ligue 1, où il affrontera Brest et après laquelle il devrait retrouver l'étage inférieur pour la première fois depuis sa rétrogradation administrative en 1991.
Avec AFP
Ligue 1
Lui rêvait de Griezmann : Sampaoli était totalement en décalage à l'OM
IL Y A 17 HEURES
Ligue 1
L'heure du retour : Sissoko s'engage avec Nantes
HIER À 12:16