Quand Zlatan Ibrahimovic parle, on l'écoute. Et quand il parle du Paris Saint-Germain, on le fait avec une attention toute particulière. Interrogé par L'Equipe dans le cadre de la sortie de son livre, Adrénaline, le géant suédois est revenu sur son expérience dans la capitale française, alors qu'il continue actuellement de rendre de bons services à l'AC Milan. Un club dont il arrivait au moment de rejoindre Paris en 2012. Un changement radical d'environnement, à l'époque.
"Avant de venir, je savais déjà que ce serait compliqué, pour un problème de motivation, a-t-il avoué. J'arrivais de Serie A où je jouais contre de grands joueurs, de grands clubs, dans de grands stades. Et avec tout le respect que j'ai pour la France, ce n'est pas la même dimension qu'en Italie. Leonardo (directeur sportif du PSG) m'a dit : "Là-dessus, je ne peux pas t'aider pour trouver l'adrénaline". Il a fallu que j'y travaille chaque jour".
Ligue 1
La confiance a changé de camp : le Real inquiet sur le dossier Mbappé
IL Y A UNE HEURE

Zlatan Ibrahimovic célèbre après avoir marqué contre Nantes lors de son dernier match de L1 avec le PSG.

Crédit: Panoramic

Le joueur passé par le Barça ou encore l'Inter Milan y a non seulement travaillé, mais a en plus préparé le terrain pour les futures recrues d'envergure, en faisant grandir, à son échelle, un club aux ambitions illimitées. "Le PSG voulait arriver au plus haut niveau, sur le terrain et en dehors, mais il y avait énormément de choses à faire. Je suis fier de me dire que j'étais là au début, et de voir où il est arrivé aujourd'hu"i, a-t-il reconnu.
C'est moi qui décide, ce n'est pas eux qui m'appellent
Avant de détailler : "J'ai apporté là-bas les choses auxquelles j'étais habitué à la Juve ou au Milan. Je ne me suis pas adapté au PSG, c'était le contraire. Ils m'ont dit : "Emmène-nous au niveau où nous voulons arriver". Et ils ont été très à l'écoute, Leonardo, Nasser (al-Khelaïfi, le président du club), ils étaient très disponibles, ils voulaient y arriver".
Qui sait si, à l'avenir, le buteur de 40 ans ne reviendra pas dans un autre costume, alors qu'il raconte dans son livre avoir proposé ses services à Nasser Al-Khelaïfi. "Directeur sportif ? Je pourrais aussi le devenir tout de suite, a-t-il estimé auprès de L'Equipe. C'est moi qui décide, ce n'est pas eux qui m'appellent : quand je veux y aller, j'y vais". Ibrahimovic s'est en tout cas déjà positionné sur un sujet chaud côté PSG : l'avenir de Kylian Mbappé.
"Il n'y a que Kylian qui puisse répondre à cette question. Cela dépend de ce qu'il veut, ce qu'il pense. Moi, j'y serais allé. Mais si je suis le PSG, j'essaierais de le retenir. C'est lui qui décidera. Le PSG veut le garder, évidemment, mais lui, est-ce qu'il veut rester ?". Une question qui sera essentielle dans les prochaines semaines.

Zlatan Ibrahimovic et le préisdent du PSG, Nasser Al-Khelaïfi

Crédit: Panoramic

Ligue 1
En mode LeBron ou avec humilité : Mbappé, une annonce à soigner
IL Y A 4 HEURES
Ligue 1
Prime à la signature, droits d'image : les détails de l'offre du Real à Mbappé
IL Y A 4 HEURES