On s’attendait à du spectacle. On a surtout vu une solide équipe de Nice bien défendre devant un PSG trop intermittent. Au Parc des Princes, le club de la capitale est resté muet, ce qui a permis au Gym d’arracher un point de son déplacement à Paris (0-0). Ce résultat permet presque aux hommes de Mauricio Pochettino, privés de Neymar, de valider le titre de champion d’automne, puisqu'il faudrait un miracle pour que l'OM le leur ravisse. Il éjecte en revanche les Aiglons du podium. C’est le deuxième match de suite sans victoire pour les joueurs de Christophe Galtier, désormais quatrièmes.
Le PSG est tombé sur un sacré os. En l’absence de Neymar, sur le flanc pour plusieurs semaines, Mauricio Pochettino a aligné un trio offensif composé de Kylian Mbappé, Lionel Messi et Angel Di Maria. Et force est de reconnaître qu’il aura manqué de connexions pendant 90 minutes, dans l’optique de renverser un bloc solidaire qui a défendu le plomb. Difficile à contourner, le mur niçois a posé de sérieux problèmes aux Parisiens, qui ont également dû composer avec un Walter Benitez des grands soirs. En première période, il a dû réaliser une double parade en stoppant un tir de Mbappé, puis en enlevant le ballon du pied à Idrissa Gueye (27e). Gianluigi Donnarumma lui a donné la réplique quelques secondes plus tard, avec une claquette réflexe sur une tête puissante d’Andy Delort (32e).
Ligue 1
Entorse de la cheville pour Wijnaldum, absent trois semaines
16/01/2022 À 17:03

Le PSG trop maladroit face à un Nice en mode muraille

Après la pause, le PSG s’est efforcé de mettre un petit coup d’accélérateur pour tenter d’éreinter des Niçois qui sont parvenus, malgré tout, à résister physiquement. Là encore, Benitez a enfilé son costume de sauveur. Il s’est parfaitement jeté dans les pieds de Di Maria, après un joli une-deux entre Messi et Mbappé (51e). Dans la foulée, il s’est bien couché sur une frappe tendue de Nuno Mendes (52e). Le gardien du Gym était dans un état de grâce ce mercredi soir, et il a bien été aidé par la maladresse des joueurs parisiens (5 tirs cadrés en 22 tentatives), à l’image du raté de Mbappé sur une passe lumineuse de Messi (64e). Procédant en contre sur les rares ballons qu’ils ont pu toucher, les Niçois ont failli réaliser le hold-up, mais Kasper Dolberg a touché le poteau sur un centre d’Hicham Boudaoui, alors que le but était vide (58e).
À l’arrivée, les Parisiens n’ont jamais vraiment donné l’impression qu’ils pouvaient obtenir une 14e victoire en 16 journées disputées, malgré une domination nette dans le jeu (près de 70 % de possession). Qu’importe, ils comptent quand même 12 points d’avance sur l’Olympique de Marseille, qui remonte au deuxième rang. Le PSG n’est pas encore mathématiquement champion d’automne, mais c’est tout comme. En face, on sent que la fin d’année est un peu plus compliquée pour les Aiglons, qui n’ont gagné qu’une seule fois sur leurs quatre dernières sorties en championnat. Les vacances risquent de faire un bien fou aux organismes de la co-meilleure défense du championnat (12 buts encaissés, à l’instar de l’OM). Qui aura donc résisté à la meilleure attaque.
Ligue 1
"Vous ne savez même pas arbitrer ici !" : Averti, Mbappé s'emporte contre le corps arbitral
15/01/2022 À 21:41
Ligue 1
Michut - Simons : le futur, c'est maintenant
14/01/2022 À 22:36