Un nouveau coup de pression. Leonardo, le directeur sportif du Paris SG, a dénoncé samedi un "manque de respect" du Real Madrid pour la façon dont il courtise publiquement la star parisienne Kylian Mbappé pour le recruter libre l'an prochain.
"Avec Mbappé, il y a eu un travail. Cela fait deux ans qu'on parle publiquement de lui, comme si c'était normal. Nous avons informé plusieurs fois le Real Madrid de notre mécontentement", a assuré Leonardo lors d'une intervention sur la scène du Festival du sport organisé par le quotidien sportif italien la Gazzetta dello Sport à Trente. "C'est quelque chose qui doit être sanctionné, (...) C'est un manque de respect", a ajouté le dirigeant.
Ligue 1
"N'oubliez pas qu'on est en sursis" : Payet invite les supporters de l'OM à l'exemplarité
IL Y A 3 HEURES

Prolongation toujours espérée

L'objectif du PSG, a-t-il précisé, reste de prolonger le contrat de l'international français, pour le moment lié jusqu'en juin 2022. "C'est notre idée, c'est un joyau et il est tellement parfait pour le PSG", a assuré Leonardo.
Le président du Real Madrid Florentino Pérez a déclaré mardi espérer que l'arrivée de Kylian Mbappé soit "résolu" en "janvier", en écho aux envies d'ailleurs affichées par l'attaquant du Paris SG, mais le dirigeant madrilène a ensuite fait machine arrière.
Le Real Madrid a fait cet été une cour assidue à Mbappé, proposant quelque 180 M EUR au PSG pour racheter la dernière année de contrat du champion du monde 2018. Mais Paris avait décliné.

"Mbappé a été au coeur de tout" : Comment il a donné du sens au trio d'attaque

Pas la même histoire avec Donnarumma

Mbappé a lui même confirmé sur RMC en début de semaine avoir demandé cet été à ses dirigeants à pouvoir partir. Mais pour l'avenir, il est resté assez évasif mardi dans les colonnes de L'Equipe: "Cela fait maintenant suffisamment longtemps que je suis dans le foot pour savoir que la vérité d'hier n'est pas celle d'aujourd'hui, ni celle de demain."
Leonardo a pour sa part assuré que le PSG n'avait pas agi comme le Real Madrid dans le cas du gardien italien Gianluigi Donnarumma, arrivé libre cet été de l'AC Milan. "On ne l'a jamais contacté avant juin. Avant cela, Milan avait annoncé qu'il ne prolongerait pas, et donc Donnarumma était officiellement devenu un joueur libre", a assuré le dirigeant parisien. "Il n'y a jamais eu un travail pour qu'il puisse partir gratuitement de Milan", a-t-il précisé.

Donnarumma sifflé : "La fracture est trop grande pour être réparée"

Liga
Sans Messi ni Ronaldo, un prestige entamé… et alors ?
IL Y A 3 HEURES
Ligue 1
S'affirmer ou se renier : l'OM doit-il jouer le jeu face au PSG ?
IL Y A 3 HEURES