Menacé, Peter Bosz ? A priori, il y aurait de quoi se poser la question. Après tout, l'Olympique Lyonnais vient de boucler la phase aller à une médiocre 13e place, guère conforme aux ambitions européennes du club sept fois champion de France. Sur le plan du jeu, l'entraîneur néerlandais semble encore peiner à apposer sa patte, et les prestations quelconques ont succédé à des copies insuffisantes, voire indigentes. Pourtant, Jean-Michel Aulas continue de faire confiance au technicien de 58 ans. "Il n'y a aucune chance que Peter ne soit pas là jusqu'à fin février", a clamé le dirigeant de l'OL dans un entretien accordé à L'Équipe, jeudi.
"Je nous laisse les deux mois de janvier et février pour revenir dans le championnat et peut-être la Coupe, si on a le bonheur de pouvoir la continuer, a ajouté le président des Gones. Peter est un très, très bon coach. Il continue de correspondre au profil du coach que l'on souhaite à l'OL." Et d'ajouter, avec une once d'optimisme : "On est très en retard en L1, mais ce n'est pas rédhibitoire. Avec notre match en retard (face à l'OM, ndlr), on est potentiellement à six points du podium."
Ligue des champions féminine
L'antisèche : Comme des lionnes
21/05/2022 À 20:17

Peter Bosz

Crédit: Getty Images

Aulas refuse de céder "à la mode de changer de coach"

Selon JMA, tous les maux actuels ne peuvent pas être imputés à Bosz. "On ne peut pas négliger l'impact de l'annonce du départ de 'Juni'. Depuis, on a perdu un peu de notre qualité de jeu, et certaines choses se passent moins bien", a constaté l'homme qui est à la tête de l'Olympique Lyonnais depuis 1987, ajoutant que le nul concédé face à Metz, mercredi (1-1) était "un bon match" de la part de ses protégés.
Enfin, Jean-Michel Aulas a annoncé qu'il n'y avait "pas de coaches sur le marché qui aient la qualité de Peter Bosz. Donc on risque simplement de faire plus mal en cédant à la mode de changer de coach. Donc, il va rester." Au moins pour les deux prochains mois. Il sera ensuite temps de dresser un nouveau bilan, et d'en tirer les conclusions qui s'imposeront peut-être.

"Il est juste dégoûté" : Pourquoi Juninho quitte l’OL à contre-coeur

Ligue des champions féminine
L'OL est de nouveau sur le toit de l'Europe
21/05/2022 À 19:02
Ligue des champions féminine
L'OL en reconquête, le FC Barcelone aux dents longues : une finale pour marquer son territoire
20/05/2022 À 22:05