Les Tops

  • Le PSG, ce n'est pas seulement Mbappé
Impressionnant depuis le début de saison, Kylian Mbappé s'est trop souvent retrouvé seul à devoir porter son équipe sur les épaules. Depuis deux semaines, le bon rendement de Leo Messi et de Neymar se fait sentir et donne le sentiment que la "MNM" exploite enfin son potentiel. Le Brésilien est impressionnant depuis son retour salvateur au pays, et a inscrit un triplé face aux Clermontois samedi soir (6-1). Quant au génie argentin, il a délivré un triplé de passes décisives lors de cette rencontre, pour la deuxième fois de la saison. Si les deux cracks sud-américains continuent sur cette lancée, Marseille a bien du souci à se faire en vue de dimanche prochain.
Ligue 1
Tudor d'accord avec l'OM : ce qu'il faut savoir sur le futur coach de Marseille
HIER À 12:42
  • L'attaque des Merlus s'est refait une santé
On a beaucoup parlé du naufrage stéphanois à Lorient vendredi (6-2), à juste titre, mais on aurait presque oublié que si les Verts en ont pris six, c'est parce qu'une attaque a réussi à trouver les filets à autant de reprises. Cette attaque, c'est celle des Merlus, qui était la dernière du championnat de France avant cette 31e journée, et qui est passée au 17e rang en l'espace d'une seule soirée. Portés par les deux doublés de Terem Moffi et Ibrahima Koné, les Lorientais ont offert un spectacle de haute volée aux supporters venus en nombre au Moustoir, puisqu'ils ont autant marqué sur ce seul match que sur les deux derniers mois ! "Je n'ai jamais vécu ça !", s'est d'ailleurs émerveillé Christophe Pélissier à l'issue de la rencontre, fier de ses hommes et de son attaque redevenue d'une redoutable efficacité le temps d'un soir.
  • Bourigeaud, l'homme à tout faire du Stade Rennais
On savait son importance prépondérance dans le onze de départ du Stade Rennais. On l'avait aussi découvert très à l'aise pour délivrer des caviars, ce qu'il fait encore avec brio cette saison (11 passes décisives en L1). Mais depuis quelques semaines, Benjamin Bourigeaud se montre également d'une précision redoutable face à la cage adverse. Il en est effectivement à cinq buts marqués au cours des six dernières journées. Samedi après-midi, alors que le SRFC ronronnait, c'est lui qui a pris les choses en mains en inscrivant un doublé sur la pelouse de Reims juste avant la pause. De quoi propulser la formation brétilienne vers un précieux succès dans la bataille pour le podium (2-3).
  • Les "supersubs" régalent
Philippe Clément, Jocelyn Gourvennec et Franck Haise ont eu le nez creux. L'entraîneur de Monaco, mais également ceux de Lille et Lens ont su lancer leur joker offensif au bon moment pour débloquer la situation face à Troyes (2-1), Angers (1-1) et Nice (3-0). Sortis du bancs et buteurs quelques secondes ou minutes après leur entrée sur la pelouse, Kevin Volland, Edon Zhegrova et Arnaud Kalimuendo ont ainsi permis à l'ASM, aux Dogues et aux Sang et Or de finir ce dimanche avec des points. Et si le Lensois - rentré à la mi-temps - s'est offert un joli doublé (50e, 66e), les deux autres ont signé de belles réalisations. Un superbe enchaînement pour Volland et une frappe magnifique pour le Kosovar. Vous avez dit "supersub"?
  • L'OM et Mandanda n'ont pas craqué
Est-ce l'effet Steve Mandanda ? Certains fidèles de l'ancien Havrais ne manqueront en tout cas pas de le souligner dans les prochains jours. S'il a été peu sollicité ce dimanche soir, la coïncidence est en tout cas amusante. Alors que l'international français a été titularisé dans le but Marseille – une première en L1 depuis début novembre –, l'OM est parvenu à garder sa cage inviolée face à Montpellier (2-0). Et ce n'est pas si courant pour le dauphin du PSG, qui restait sur huit matches de championnat avec au moins un but encaissé. Si cela ne va sûrement pas faire changer l'avis de Jorge Sampaoli pour le poste de gardien, ce clean sheet arrive en tout cas à point nommé pour la défense phocéenne avant une semaine cruciale avec le quart de finale retour en Ligue Europa Conférence puis le choc face au PSG dimanche prochain.

Les Flops

  • Les six minutes en enfer de Nice
Les "Aiglons" se sont crashés. En quelques minutes. Dominateurs en première période et en supériorité numérique depuis la 17e, les Niçois ont vécu un retour des vestiaires cauchemardesque. En six minutes, la meilleure défense de L1 a encaissé deux buts. Et Nice a en plus vu Mario Lemina se faire expulser pendant cette période. Battu 3-0 à Lens, l'OGCN, qui a fini à neuf, signe ainsi un quatrième match de rang sans victoire et voit la Ligue des champions s'éloigner. La faute ce dimanche à six minutes en enfer pour les hommes d'un Christophe Galtier remonté.
  • Clermont, l'inquiétante série noire
Certes, c'était le Paris Saint-Germain en face. Certes, quand le trio offensif parisien rayonne comme il l'a fait samedi soir en Auvergne, il n'y a pas grand-chose à faire. Mais toujours est-il que le Clermont Foot a encaissé un lourd revers face au leader (6-1), son cinquième de rang en championnat. Les hommes de Pascal Gastien, qui possèdent la pire dynamique en Ligue 1 actuellement, avaient déjà connu pareille série d'octobre à novembre. Sauf qu'à l'approche du sprint final, c'est beaucoup plus inquiétant. Les Clermontois ne possèdent qu'un point d'avance sur le barragiste, et deux sur le premier relégable. Le déplacement chez la lanterne rouge messine la semaine prochaine va déjà valoir très cher…
  • Certains supporters n'ont pas retenu la leçon…
Alors que le match entre Brest et Nantes était plutôt viril mais correct sur la pelouse, les supporters présents des deux côtés ont malheureusement décidé de pourrir l'ambiance. Les Nantais d'abord, qui ont lancé des projectiles dangereux sur la pelouse alors que leur équipe menait 1-0 et que tout allait bien. Puis les Brestois, dont un des spectateurs a fait irruption sur la pelouse en seconde période. Ce n'était pas le premier à tenter de sortir des gradins dans l'après-midi, et l'arbitre de la rencontre M. Hamel n'a pas pris le moindre risque. Résultat : renvoi des joueurs aux vestiaires, interruption de 15 minutes, et le sentiment de revoir les images du début de saison qui nous avaient tant affligés…

Les supporters Nantais présents à Brest pour la 31e journée de Ligue 1

Crédit: Getty Images

Ligue 1
Lui rêvait de Griezmann : Sampaoli était totalement en décalage à l'OM
HIER À 09:23
Ligue 1
L'heure du retour : Sissoko s'engage avec Nantes
01/07/2022 À 12:16