Monaco n'a pas douté longtemps. Dans ce match contre Rennes qui pesait lourd dans le sprint final pour les places européennes, L'ASM a rapidement été menée, mais est restée sereine, solide. Comme un roc, comme un Rocher, les Monégasques ont égalisé puis déroulé avec un efficacité déconcertante (quatre tirs cadrés, trois buts) dans la surface bretonne.
Dès la 3e minute, Tait a fait trembler le Rohazon Park et a rappelé à quel point les Bretons sont dangereux dans le premier quart d'heure grâce à une projection dans la surface et une tête smashée sur un centre de Traoré. Neuf minutes, un appel en profondeur et une passe de Golovin, c'est ce qu'il a fallu à Vanderson pour lui répondre. Pourquoi si vite ? Aurélien Tchouaméni a semblé avoir la réponse, au micro de Prime Video : "On est un groupe assez insouciant, a confié le néo-international. (...) Le coach fait un travail remarquable, il nous apporte beaucoup de sérénité."
Ligue 1
Fabregas, trois ans et demi pour quoi ?
18/06/2022 À 10:35
Tellement sereins, ces Monégasques, qu'ils ont tranquillement déroulé. Ben Yedder, lancé par Volland et bien aidé par l'apathie de la charnière rennaise puis Boadu servi par Vanderson ont fait souffler un vent de fraîcheur sur Rennes en seconde période. Il est intéressant de noter d'ailleurs que le troisième but est venu, encore une fois, d'un remplaçant. L'occasion pour Tchouaméni de souligner l'importance des hommes du banc : "Ce qui nous importe c'est d'être un vrai groupe, pas onze joueurs. On fait partie des équipes avec les meilleurs remplaçants, on l'a vu aujourd'hui encore avec un but de Myron (Boadu)"
On ne se focalise pas sur la Ligue des champions
Les Rouge et Noir ont beau avoir retrouvé quelques couleurs en fin de partie et réduit la marque grâce à un penalty de Terrier, jamais on n'a senti Monaco plus inquiété que ça. Et ce à partir de leur égalisation. Une belle performance à laquelle la doublette du milieu Tchouaméni-Fofana n'est pas étrangère. "En ce moment, on se trouve bien avec Youssouf, a analysé Tchouaméni. Il est revenu au top de sa forme et ça nous aide beaucoup en tant qu'équipe. On peut voir que notre jeu fonctionne très bien."

"Est-ce imaginable de partir à la Coupe du monde sans Giroud mais avec Ben Yedder et Nkunku ?"

Philippe Clément, leur entraîneur, est même allé un peu plus loin sur le cas Fofana : "Youssouf peut grandir encore beaucoup. Il fait déjà de grandes choses, mais le potentiel est là pour grandir". Sous ses ordres la saison prochaine encore ? Il semble que oui puisque Clément se projette déjà. "Nous ne sommes pas à notre maximum, a assuré le Belge. Je suis certain qu'on va encore grandir. Certainement la saison prochaine après une préparation ensemble."
Toujours est-il qu'avant la saison prochaine, c'est celle-ci qu'il faut finir, et de fort belle manière si Monaco veut rêver de Ligue des champions. "Mais on ne se focalise pas sur ça, assure Tchouaméni. Avant le match contre Rennes, on n'a en aucun cas parlé de Ligue des champions. On veut prendre match par match". Une façon comme une autre d'évacuer la pression du résultat. Mais le jeune international ne fera croire à personne que les siens n'ont pas l'envie d'essayer de briller sur la plus belle des scènes européennes.
Transferts
Plus de 100 millions : Tchouaméni est-il surpayé par le Real ?
08/06/2022 À 13:19
Transferts
Tchouaméni au Real, le renfort idéal ?
24/05/2022 À 16:22