Quel scénario à La Mosson ! Alors que Marseille (2-0 à Lens) et Nice (2-0 à Metz) se sont imposés ce week-end, les Monégasques ont chuté à Montpellier (3-2) ce dimanche, lors de la 22e journée de Ligue 1, et ont peut-être laissé filer le bon wagon. L’ASM, qui a couru après le score pendant une longue partie de la rencontre, pensait sans doute avoir fait le plus dur avec l’égalisation de Vanderson (81e). Mais les Héraultais ont jeté leurs dernières forces dans la bataille et ont repris l’avantage grâce à une ultime frappe de Stephy Mavididi (90e), auteur d’un doublé.
Ligue 1
Monaco est un dauphin de qualité, Nice n'a pas fini de couler
14/05/2022 À 20:54
Au moment de faire les comptes, Monaco (7e) voit le podium s’éloigner à sept points et se fait même doubler par son adversaire du jour. Malgré l’absence de son capitaine et maître à jouer Téji Savanier, suspendu, Montpellier a sorti une prestation très solide pour pointer au sixième rang et rester en course pour les places européennes.

Pourquoi la prolongation de Mbappé n'est peut-être pas impossible...

La rencontre s’est déroulée en trois temps. Durant la première demi-heure, le MHSC, au prix d’une forte intensité, a pris le dessus grâce à ses deux artificiers Elye Wahi (1-0, 13e) et Stephy Mavididi (2-0, 32e), auteurs de belles frappes du pied droit. Mais Monaco est peu à peu parvenu à resserrer son étreinte, au point de récupérer de plus en plus de ballons. Mieux : dans la foulée du but de Mavididi, Wissam Ben Yedder a aussitôt réduit l’écart de la tête, bien trouvé par Aurélien Tchouameni (2-1, 34e).

Percée flamboyante de Cozza

Cette configuration s’est prolongée pendant la majeure partie de la rencontre, avec des Monégasques monopolisant le cuir mais frustrés par un bloc héraultais bien en place. Le Rocher a longtemps semblé sans solution, additionnant les choix hasardeux dans les 30 derniers mètres. L’égalisation est enfin intervenue à dix minutes du terme, avec le premier but en Ligue 1 de Vanderson (2-2, 81e), d’une magnifique reprise de volée en pivot.

Clash Dembélé : "La faute du Barca, c’est de payer n’importe qui, n’importe quoi, n’importe quand"

Troisième temps : une fin de match complètement décousue, lors de laquelle chaque équipe était sur un fil pour forcer la décision. Le match aurait pu basculer des deux côtés, mais Montpellier a davantage insisté. Monaco a d’abord été sauvé par une double parade magistrale de son dernier rempart, Alexander Nübel (89e). Mais le Rocher a fini par céder, vaincu par une percée flamboyante de Cozza plein axe, lucide pour décaler Mavididi, lequel s’offrait un doublé et le but de la victoire (3-2, 90e). Le point d’orgue d’une prestation généreuse, premier ingrédient d’un succès mérité.
Ligue 1
Doublé de Messi, penalty de Mbappé : le PSG s'est amusé à Montpellier
14/05/2022 À 20:52
Ligue 1
L’OM en C1 ? Bordeaux en L2 ? Les enjeux de la 37e journée
13/05/2022 À 17:00