C'était une action anodine à la 10e minute du match raté du FC Nantes samedi à Troyes (1-0) : à la lutte avec Lebo Mothiba, lancé hors-jeu dans son dos, Nicolas Pallois est parvenu à dégager le ballon mais a percuté Andrei Girotto. Le hors-jeu a été signalé mais le mal était fait: une entorse du ligament interne du genou gauche pour Pallois, qui n'a pas pu revenir sur le terrain, et grosse contusion au pied pour Girotto, qui a dû sortir en seconde période.
Pire : Charles Traoré, entré à la place de Pallois, s'est lui aussi fait une entorse à un genou en seconde période, alors que Sébastien Corchia avait été touché à une cheville à l'entraînement juste avant le départ. Si Girotto a repris l'entraînement mercredi, suivi jeudi de Fabio, tout juste remis d'une entorse à une cheville, la défense devra se passer plusieurs semaines de Corchia, Traoré et surtout Pallois.
Ligue 1
Nantes refroidi à Lyon
14/05/2022 À 20:52
A 34 ans, le Normand au crâne lisse et au short retroussé était au meilleur de sa forme ces derniers mois. A coup d'interventions parfois musclées, de puissantes chandelles et de chevauchées vers l'avant, il s'est montré capable d'écoeurer n'importe quelle attaque, d'insuffler au groupe un salutaire esprit de révolte et de faire rugir le stade de la Beaujoire. A l'annonce de la nature de sa blessure, c'est le soulagement qui a prévalu à Nantes: un mois sans lui sera long, mais si sa convalescence se passe normalement, il sera sur le terrain le 7 mai au Stade de France contre Nice.

"Dans le top 10"

En championnat, son absence inquiète moins maintenant que le maintien est acquis. "Nicolas Pallois est un joueur très important dans l'équipe et très important pour notre défense. Il faut revoir la façon dont on va défendre. On va trouver des solutions", a assuré l'entraîneur Antoine Kombouaré. A Troyes, la sortie précipitée de Pallois a laissé les Canaris sans relief ni idées, jusqu'à subir leur première défaite en sept matches toutes compétitions confondues.
Désormais septièmes de L1 avec 42 points, les Nantais risquent de se laisser décrocher dans la course pour les accessits européens mais Kombouaré martèle: "Je me fous de l'Europe !" "Il reste 10 matches, 30 points possibles, qu'est-ce que je vais parler d'Europe! L'année dernière on a failli crever", a-t-il rappelé. "Si on finit dans le top-10, ça me va".
"Ce que je veux, c'est gagner des matches", a-t-il insisté. En priorité ceux à domicile, qui réussissent plutôt à Nantes depuis janvier: 13 points sur 15 glanés à la Beaujoire, contre seulement 1 sur 12 à l'extérieur. Pour cela, il a encore des défenseurs debout, comme l'indispensable Girotto mais aussi Jean-Charles Castelletto, qui vient de prolonger jusqu'en 2026, ou encore le jeune Quentin Merlin, 19 ans, révélation de la saison et convoqué jeudi pour la première fois en équipe de France Espoirs. Et la présence d'Alban Lafont dans les cages a de quoi rassurer derrière.
Kombouaré pourrait aussi en profiter pour donner leur chance à des jeunes. Mais il s'y est montré réticent depuis un an: Abdoulaye Sylla, 21 ans, défenseur central prometteur issu du centre de formation, est ainsi resté sur le banc dimanche à Troyes malgré l'hécatombe en charnière centrale.
Ligue 1
Rennes s'est sabordé : "On n'a pas le droit"
11/05/2022 À 22:06
Ligue 1
Nantes met Rennes dans de sales draps
11/05/2022 À 20:49