L’OGC Nice, puissance 4 ! En ouverture de la 21e journée ce vendredi, le Gym a dominé Nantes et signé un quatrième succès de rang en Ligue 1, une première depuis 2018 pour le club azuréen (2-1). Grâce à des buts de Dolberg sur penalty et Thuram, bien servi par Gouiri, les Aiglons consolident leur 2e place et mettent la pression sur leurs poursuivants. Après six rencontres sans défaite, les Canaris s’inclinent malgré le joli coup franc direct signé Girotto.
Le film du match
Comme à Brest la semaine passée (0-3), Christophe Galtier avait décidé de reconduire le duo Gouiri – Dolberg devant au détriment de Delort. Choix payant car les deux attaquants niçois ont à nouveau été décisifs. Après une bonne entame de match, le dauphin du PSG a obtenu un penalty suite à une main de Sylla, jeune défenseur nantais titulaire pour la première fois cette saison à cause des absences de Pallois et Castelletto. D’une frappe en force, plein axe, Dolberg a ouvert le score (1-0, 21e).
Ligue 1
Un "petit coup de tournevis" et ça repart : Gouiri, perfectible mais tellement précieux
13/01/2022 À 22:27
Gouiri n’a lui pas marqué. Mais il a servi de relais à Thuram et délivré une passe dans le bon tempo pour son milieu de terrain. Parti de son camp, le Niçois a conclu dans les six mètres (2-1, 56e). Un but très important pour les Aiglons, sans doute frustrés à la mi-temps. Car au terme d’un premier acte globalement dominé, ils ont cédé sur un coup franc direct signé Girotto et sur lequel Benitez n’a pas été irréprochable (1-1, 45e).
Mais ce Nice a du caractère. Les joueurs de Christophe Galtier l’ont déjà montré cette saison en renversant nombre de situations compliquées dans les derniers instants. Ils l’ont à nouveau prouvé ce vendredi en reprenant l’avantage tôt dans la deuxième période pour ne pas douter. Car malgré quelques situations dangereuses pour Nantes (poteau de Blas à la 69e et tête au-dessus de M’Bemba à la 90e+3), les Niçois n’ont pas réellement tremblé pour s’offrir une quatrième victoire consécutive. Ils peuvent désormais observer leurs concurrents ce week-end en toute sérénité.

Tacle appuyé à Juninho, Bosz fragilisé et manque de classe : Mais à quoi joue Aulas ?

Ligue 1
Pas de but, beaucoup de blessés : première morose pour Clément
09/01/2022 À 17:51
Ligue 1
Jouer à dix n'empêche pas Nice de prendre la 2e place
09/01/2022 À 14:04